Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

CANCER : Prendre en charge aussi la peur de la récidive

Actualité publiée il y a 1 année 8 mois 3 semaines
Psycho Oncology
Plus de la moitié des survivants du cancer et des patients éprouvent cette peur de la récidive de leur cancer (Visuel Adobe Stock 216513422).

La prévalence de la peur de la récidive du cancer est élevée chez les survivants du cancer. Cette méta-analyse publiée dans la revue Psycho-oncology révèle que plus de la moitié des survivants du cancer et des patients éprouvent cette peur de la récidive. 1 survivant sur 5 l’éprouve à un niveau très élevé. Ces données appellent à un suivi psychologique des patients, pendant et après le cancer, pour tenter de rétablir un niveau satisfaisant de qualité de vie.

 

L'analyse a porté sur un total de 46 études provenant de 13 pays qui reflètent des niveaux de peur similaire de la récidive du cancer. Les jeunes et les femmes apparaissent comme les groupes les plus préoccupés et les plus anxieux.

59 % des survivants craignent une récidive de leur cancer

Les chercheurs souhaitent maintenant développer n protocole permettant d’identifier les patients qui vont avoir besoin un soutien pour faire face à cette anxiété et pour pouvoir reprendre normalement le cours de leur vie.

 

Prendre en charge globalement le patient : avec les progrès des traitements des tumeurs, des équipes de cliniciens, de plus en plus nombreuses, travaillent à prendre en charge globalement le patient, avec les symptômes cliniques, physiques ou mentaux, associés au cancer et à son traitement. Pour exemple, cette étude récente sur la prise en charge du lymphœdème, un symptôme fréquent chez un grand nombre de femmes âgées survivantes du cancer.

 

Identifier la prévalence et la gravité de la peur de la récidive du cancer doit faire partie de cette prise en charge globale du patient. « Cette prise en compte est essentielle pour adapter l'offre de soins, la politique de santé et la recherche médicale sur la peur du cancer », conclut l'auteur principal, Yvonne Luigjes-Huizer, chercheur à l’Université d'Utrecht.

Autres actualités sur le même thème

ABONNEMENT PREMIUM

Accédez sans limite à plus de 15 000 actualités