Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

CANNABIS, HALLUCINOGÈNES : Un pic de prévalence historique

Actualité publiée il y a 9 mois 4 semaines 6 heures
NIDA
La consommation de cannabis et d'hallucinogènes a atteint des sommets historiques chez les adultes de 35 à 50 ans (Visuel Adobe Stock 429057045)

Les États-Unis constituent aujourd’hui, en raison d’une légalisation plus avancée, un terrain d’étude précurseur de choix pour la consommation de cannabis -et accessoirement pour d’autres substances. Les dernières données du National Institute on Drug Abuse (NIDA/NIH) alertent : la consommation de cannabis et d'hallucinogènes a atteint des sommets historiques chez les adultes de 35 à 50 ans. Résultat positif, la consommation d’alcool diminue progressivement et globalement.

 

Ainsi, la consommation de cannabis et d'hallucinogènes au cours de l'année précédente, par les adultes de 35 à 50 ans poursuit sa trajectoire ascendante pour atteindre des sommets historiques fin 2022, conclut cette analyse du programme Monitoring the Future, une enquête annuelle, menée depuis 1975 par le NIDA et mise en pratique par une équipe de l'Université du Michigan, sur les comportements liés à la consommation de substances des adultes de 19 à 60 ans.

Le vapotage de cannabis atteint un pic historique

Chez les jeunes adultes âgés de 19 à 30 ans, la consommation de cannabis, d'hallucinogènes, le vapotage de cannabis ou avec nicotine ont eux-aussi considérablement augmenté et cela en continu ces 5 dernières années. Le vapotage du cannabis atteint un pic historique.

 

Si la consommation excessive d'alcool a globalement diminué ces 10 dernières années chez les jeunes adultes, les 35 - 50 ans enregistrent cette année la plus forte prévalence de consommation excessive d'alcool, la plus forte sur ces 12 dernières années.

 

La consommation de substance, une trajectoire tout au long de la vie : les chercheurs identifient ainsi des modèles de consommation au cours de la vie, qui vont permettre aussi « de mieux appréhender les effets connexes sur la santé au fil du temps ». Ces nouvelles données sur les modèles de consommation vont également permettre d’affiner les stratégies et les interventions de prévention liées à la consommation de substances. Précisément, la dernière vague d’enquête révèle que :

 

  • chez les jeunes adultes, âgés de 19 à 30 ans, les taux de consommation de cannabis sur l'année précédente et de consommation quotidienne ont atteint leurs niveaux les plus élevés jamais signalés, soit, respectivement,

44 % en 2022 vs 35 % en 2017

et 28 % en 2012 et 11 % (pour la consommation quotidienne) vs 8 % en 2017 et 6 % en 2012 ;

  • chez les adultes plus âgés, de 35 à 50 ans, ces taux ont également atteint un niveau record en 2022 soit 28 % vs 25 % en 2021, 17 % en 2017 et 13 % en 2012 ;
  • le vapotage de cannabis au cours de l'année précédente suit une augmentation spectaculaire : il est signalé par 21 % des adultes de 19 à 30 ans en 2022 vs 12 % en 2017 tout comme le vapotage de nicotine soit 24 % en 2022, soit près du double du taux signalé en 2017 (14 %) ;
  • chez les adultes plus âgés, de 35 à 50 ans, le vapotage de cannabis reste stable à 9 % en 2022, tout comme pour la nicotine (7 %) ;
  • la consommation d’hallucinogènes (LSD, la MDMA (ecstasy), la mescaline, le peyotl, champignons ou psilocybine et PCP) fait un bond :
  • chez les jeunes adultes, âgés de 19 à 30 ans, 8 % ont consommé des hallucinogènes au cours de l'année précédente en 2022 vs 5 % en 2017 et 3 % en 2012 ;
  • la majeure partie de la consommation concerne des hallucinogènes autres que le LSD ;
  • la même consommation d'hallucinogènes concerne 4 % des adultes plus âgés, de 35 à 50 ans, mais c’est tout de même une augmentation substantielle par rapport à l'année précédente (2 % en 2021) vs 1 % en 2012) ;
  • les taux de consommation d'alcool dont de consommation au cours du mois précédent, la consommation quotidienne et les excès d’alcool diminuent globalement.
Plus sur le Blog Addictions

Autres actualités sur le même thème