Vous recherchez une actualité
Actualités

CANNABIS MÉDICAL : Sur son efficacité à large spectre

Actualité publiée il y a 11 mois 4 jours 9 heures
Medicines et Frontiers in Pharmacology
Selon les auteurs, le cannabis pourrait trouver une place permanente dans notre boîte à outils thérapeutiques et traiter les problèmes de santé de manière plus efficace et plus sûre que les traitements pharmaceutiques classiques

Cette étude de l'University of New Mexico (Albuquerque) documente l’efficacité du cannabis médical dans le traitement d'un large éventail de problèmes de santé, à travers deux études, présentées dans les revues Medicines et Frontiers in Pharmacology. Les chercheurs utilisent ici une application mobile pour identifier et suivre le soulagement des symptômes des patients et constatent ainsi, sur le terrain, que le cannabis médical soulage immédiatement des dizaines de symptômes avec des effets secondaires relativement minimes.

 

L’équipe de Jacob Miguel Vigil, professeur de psychologie et de Sarah See Stith, professeur d'économie décrit les effets thérapeutiques significatifs du cannabis tant sur le plan clinique que statistique. Leur analyse des données collectées avec l'application Releaf, sortie en 2016, à visée éducative pour les patients a permis d’évaluer en temps réel les niveaux d'intensité des symptômes et les effets secondaires des patients consommant du cannabis médical. Et si les résultats étaient extrapolés à la population générale, commentent les auteurs, le cannabis pourrait remplacer de nombreux médicaments coûtant plusieurs milliards de dollars dans le monde.

 

Releaf est une app d’évaluation qui permet aux patients de suivre et de gérer leurs décisions de consommation de cannabis dans des conditions naturelles, tout en évitant les troubles associés à une consommation excessive (biais de mémoire, désocialisation). Ici Releaf a permis aux chercheurs de collecter des volumes massifs d'informations saisies par les patients eux-mêmes autour de leur usage et des effets du cannabis réel utilisé dans des circonstances réelles. Une ampleur impossible à atteindre avec les essais contrôlés randomisés.

 

Principales conclusions :

  • La première étude, couvrant 27 conditions médicales différentes avec des symptômes allant des convulsions à la dépression, montre, avec l’utilisation de cannabis médical, une réduction moyenne des symptômes de près de 4 points sur une échelle de 1 à 10 ;
  • La deuxième étude menée spécifiquement sur l'utilisation de bourgeons de cannabis naturels et pour traiter l'insomnie, montre également un fort niveau d’efficacité qui varie légèrement en fonction des caractéristiques de la plante et de la méthode de préparation.
  • Les chercheurs font bien évidemment un parallèle avec les médicaments sur ordonnance aux effets secondaires inévitables qui expliquent d’ailleurs pourquoi le cannabis médical gagne rapidement en popularité y compris chez les personnes plus âgées et les patients souffrant de maladies chroniques sévères.
  • Enfin, leurs résultats confirment les nombreuses études sur l’efficacité du cannabis comme traitement possible d’un large éventail de conditions médicales allant du syndrome de stress post-traumatique au cancer, la douleur chronique, l'épilepsie ou encore la « spasticité ». Si ces études ont déjà suggéré à quel point le potentiel thérapeutique du cannabis est considérable, cette nouvelle analyse est la première à évaluer les effets du cannabis consommé chaque jour par des millions de personnes aux États-Unis.

 

 

Précisément,

  • les résultats actuels soulignent l'ampleur de la réduction des symptômes après la consommation de cannabis : plus de 94% des consommateurs de cannabis signalent une réduction de leur intensité après une consommation de cannabis « auto-administrée » et dans les diverses conditions médicales (troubles du sommeil, troubles alimentaires dont perméabilité intestinale et adipogenèse, libido et fertilité, perception de la douleur, motivation, bonheur, anxiété, apprentissage et mémoire, fonctionnement social, réponses auto-immunes, cancer); ces données suggèrent la capacité des phytocannabinoïdes à influencer le système endocannabinoïde humain, qui régule à la fois la santé mentale et physique et les systèmes comportementaux.
  • la consommation de cannabis est associée à des effets secondaires fréquents et nombreux, mais généralement légers : les effets secondaires positifs (détente, relaxation, bien-être) sont beaucoup plus fréquemment rapportés que les effets secondaires négatifs (maux de tête en particulier).

 

Selon les auteurs, le cannabis pourrait trouver une place permanente dans notre boîte à outils thérapeutiques et traiter les problèmes de santé de manière plus efficace et plus sûre que les traitements pharmaceutiques classiques. L’exemple le plus flagrant étant le traitement de l’insomnie. Ensuite, il y aurait également un « impact économique non négligeable ».

 

« Si le rapport bénéfice-risque du cannabis tel qu’identifié à court terme dans nos études reflète son potentiel thérapeutique à long terme, la substitution du cannabis aux produits pharmaceutiques traditionnels pourrait réduire le risque d'interactions médicamenteuses et les coûts associés à la prise de plusieurs médicaments, permettant ainsi aux patients de traiter plusieurs comorbidités avec un traitement unique ».

Autres actualités sur le même thème