Actualités

CANNABIS : Sa disponibilité réduit la demande d’opioïdes

Actualité publiée il y a 2 semaines 1 jour 3 heures
Health Economics
Le sujet reste débattu : le cannabis est-il une partie de la solution à la crise des opioïdes ? (Visuel Adobe Stock 211904220)

Le sujet reste débattu : le cannabis est-il une partie de la solution à la crise des opioïdes ? Cette équipe de l’Université de Pittsburgh et de l'Université Cornell apporte quelques éléments de réponse. Son étude, publiée dans la revue Health Economics, révèle qu’aux États-Unis, les États qui autorisent l'usage récréatif du cannabis constatent une réduction de la demande de codéine sur ordonnance, un opioïde courant et très addictif.

 

L’étude constate une réduction significative de la distribution de codéine en pharmacie dans les États qui ont légalisé la consommation récréative de cannabis. La conclusion est prometteuse en Santé publique, en regard de la crise des opioïdes qui entraîne chaque année, toujours aux États-Unis, plus de 10.000 décès par surdose. Les auteurs rappellent qu’à ce jour, 21 États américains ont adopté des lois sur le cannabis récréatif.

Réduire l'abus d'opioïdes peut sauver des vies

« Le cannabis récréatif pourrait bien en effet présenter cet avantage collatéral, notre étude révèle que sa légalisation entraîne une forte réduction de la distribution de codéine dans les pharmacies », résume l'auteur principal Shyam Raman, chercheur à la Jeb E. Brooks School of Public Policy de Cornell.

 

L'étude est l’une des premières à examiner séparément l'impact des lois sur le cannabis récréatif sur les expéditions d'opioïdes vers les hôpitaux, les pharmacies et d'autres point de distribution ou de délivrance. De précédentes études se sont concentrées sur les consommations de cannabis médical et l'utilisation d'opioïdes dans des sous-ensembles de consommateurs. Cette nouvelle analyse englobe l’ensemble des prescriptions et de la consommation d’opioïdes, via l’analyse des données du système ARCOS (Automation of Reports and Consolidation Orders) de la Drug Enforcement Administration. L’analyse révèle :

 

  • une réduction de 26 % de la distribution de codéine en pharmacie et jusqu'à 37 % après légalisation du cannabis récréatif ;
  • un impact minime de cette légalisation sur la distribution d'autres opioïdes tels que l'oxycodone, l'hydrocodone et la morphine ;
  • un impact minime de cette légalisation sur la délivrance de codéine par les hôpitaux dont les pharmacies ont le plus souvent des politiques de distribution plus rigoureuses.

 

Des implications majeures en Santé publique : « Cette découverte est particulièrement significative », ajoute un des auteurs principaux, Coleman Drake, Ph.D., professeur adjoint de politique et de gestion de la santé à la Pitt's School of Public Health : « Parmi les opioïdes sur ordonnance, l'abus de codéine est particulièrement élevé. Nos résultats suggèrent que la consommation de cannabis à des fins récréatives pourrait considérablement limiter l’excès de codéine ».

 

Cette étude suggère ainsi que la légalisation du cannabis peut contribuer à lutter contre la crise des opioïdes.

« Si toutes les substances induisent des risques,

la consommation de cannabis est sans doute moins nocive pour la santé

que l'utilisation non médicale d'opioïdes sur ordonnance ».