Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

CRISE des OPIOÏDES : Le cannabis médical est-il une partie de la solution ?

Actualité publiée il y a 1 année 4 mois 3 semaines
Substance Use & Misuse
Élargir la prescription de cannabis médical pourrait-il être une solution à la crise des opioïdes ? (Visuel Adobe Stock 297152964)

Élargir la prescription de cannabis médical pourrait-il être une solution à la crise des opioïdes ? Cette enquête de chercheurs de l’Emerald Coast Research, une organisation de recherche associée à la Florida State University, confirme en effet dans la revue Substance Use & Misuse, que la consommation d'opioïdes semble diminuer ou s'arrêter complètement, à la suite d’une prescription de cannabis médical.

 

Alors que les opioïdes sont des analgésiques efficaces, mais créent également une forte dépendance entraînant ainsi des centaines de milliers de décès par overdose, que cette crise des opioïdes n’est plus un problème limité aux seuls Etats-Unis, la substitution par le cannabis médical est d’actualité.

 

Ainsi, il apparaît de plus en plus clairement que le cannabis médical pourrait être une alternative efficace aux opioïdes dans la gestion de la douleur, conclut l’étude menée auprès de milliers de patients. Ceux-ci confirment, avec l’utilisation du cannabis médical, une réduction significative de la douleur ainsi qu’une amélioration considérable de leur fonctionnement physique et social.

Et le sevrage ?

L’étude, menée auprès de 2.183 participants souffrant de différentes affections, notamment des troubles anxieux, des douleurs chroniques, la dépression, l'insomnie et le trouble de stress post-traumatique (SSPT), confirme que :

 

  • la majorité des patients qui prenaient de l'oxycodone, de la codéine et d'autres opioïdes pour traiter leur douleur ont été capables d’arrêter ces médicaments ou de réduire fortement leurs doses, en utilisant du cannabis médical.
  • sous surveillance médicale adaptée, le cannabis médical ou les médicaments à base de cannabis permettent de réduire significativement la consommation d'opioïdes chez une majorité de patients ;
  • 90 % des participants jugent ainsi que le cannabis médical est très ou extrêmement utile pour traiter leur état de santé ;
  • 88 % des participants jugent ainsi que le cannabis médical est très ou extrêmement pour leur qualité de vie ;
  • 86 % des participants confirment une réduction des niveaux de douleur ;
  • 84% des participants déclarent que leurs problèmes de santé n'interfèrent pas autant qu'avant avec leurs activités sociales normales ;
  • plus de la moitié déclarent que les activités physiques et le fonctionnement au quotidien sont facilités ;
  • 69 % des participants déclarent au moins un effet secondaire, dont les plus courants sont la bouche sèche, l'augmentation de l'appétit et la somnolence ;
  • 61 % des participants prenaient des opioïdes avant de se voir prescrire du cannabis médical ;
  • 79 % de ceux qui prenaient des opioïdes se montrent capables d’arrêter ces médicaments ou de les réduire : ainsi, le nombre de participants prenant de l'hydrocodone avec de l'acétaminophène (paracétamol) et de l'oxycodone avec de l'acétaminophène, les 2 opioïdes les plus couramment utilisés a été divisé par 5 ;
  • 11 % déclarent avoir amélioré leur fonctionnement au quotidien.

 

« Un grand nombre de patients ressentent le besoin de prendre des opioïdes », explique Carolyn Pritchett, neuroscientifique : « S'il est possible d'utiliser à la place du cannabis médical, avec moins d'effets secondaires, dont un risque réduit d’overdose et de décès, l’alternative devrait être envisagée ».

 

Cependant, les chercheurs rappellent que l'utilisation du cannabis médical pour le soulagement de la douleur devrait être supervisée par le médecin. « Comme tout autre médicament, le cannabis médical peut entraîner des effets secondaires, les patients doivent donc être régulièrement surveillés et évalués pour les effets indésirables possibles et les éventuels troubles de la consommation ».

Plus sur le Blog Addictions

Autres actualités sur le même thème

ABONNEMENT PREMIUM

Accédez sans limite à plus de 15 000 actualités