Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

CANNABIS : Un risque accru d’événement cardiaque ?

Actualité publiée il y a 2 mois 2 semaines 3 jours
JAHA
Le risque d’événement cardiaque apparaît ici augmenter avec la fréquence de consommation.(Visuel Fotolia 115147785)

Fumer du cannabis est-il associé à un risque accru de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral (AVC) ? C’est ce que suggère cette étude observationnelle soutenue par les National Heart, Lung, and Blood Institute (NHLBI/NIH) et publiée dans le Journal of the American Heart Association (JAHA).  Le risque d’événement cardiaque apparaît ici augmenter au-delà d'une certaine consommation, et avec la fréquence de consommation.

 

En d’autres termes, fumer fréquemment du cannabis pourrait exacerber le risque de crise cardiaque et d’AVC, suggère cette étude d’association, l'une des plus importantes jamais menée sur la relation entre le cannabis et les événements cardiovasculaires.

 

L’étude, observationnelle, analyse les données de près de 435.000 adultes. L’analyse révèle que :  

 

  • environ 75 % des participants déclarent consommer principalement du cannabis en le fumant ;
  • 25 % déclarent en avoir consommé sous une autre forme, par vapotage, par ingestion, dans un aliment ou une boisson ;
  • la consommation quotidienne de cannabis – principalement en le fumant –est associée à un risque  accru de 25 % de crise cardiaque et de 42 % d’AVC, vs la non-utilisation de la substance ;
  • une utilisation moins fréquente reste associée à un risque accru d’événements cardiovasculaires ;
  • ainsi, les utilisateurs hebdomadaires conservent un risque accru de 3 % de crise cardiaque et de 5 % d'AVC.

 

Quelle explication ? Les chercheurs suggèrent que des toxines libérées lors de la combustion du cannabis, similaires à celles trouvées dans la fumée du tabac pourraient induire ces effets cardiovasculaires.

 

« Nous savons depuis longtemps que fumer du tabac est lié aux maladies cardiaques, et cette étude suggère que fumer du cannabis peut entraîner les mêmes effets » résume Abra Jeffers, chercheur au Massachusetts General Hospital in Boston et au Center for Tobacco Control Research and Education de l’Université de Californie, San Francisco.

 « La consommation de cannabis pourrait être une source négligée de maladies cardiaques. »

En plus des toxines, les récepteurs endocannabinoïdes – la partie des cellules responsable de la reconnaissance du tétrahydrocannabinol (THC), le principal ingrédient psychoactif du cannabis – sont répandus dans les tissus cardiovasculaires du corps, ce qui pourrait, également favoriser le risque cardiaque.

 

Alors qu’avec les politiques de légalisation, la consommation de cannabis a considérablement augmenté ces 20 dernières années à l'échelle mondiale, il devient important de mieux cerner ses éventuels effets sur la santé. Ainsi, des études récentes ont suggéré un développement cérébral altéré ou encore des lésions pulmonaires, ainsi que certaines maladies cardiovasculaires. Cependant, il existe toujours des lacunes dans les connaissances sur les effets néfastes du cannabis sur le cœur.

 

« Il est temps d’interroger les patients sur leur consommation de cannabis lors d'examens médicaux de routine, de la même manière qu'on les interroge sur leur consommation d’alcool et de tabac, cela peut nous aider à en apprendre davantage sur leur santé et plus largement sur les effets de la consommation régulière de cannabis sur la santé ».

Plus sur le Blog Addictions

Autres actualités sur le même thème