Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

CBD et CBG favorisent la cicatrisation osseuse et apaisent la douleur

Actualité publiée il y a 7 mois 3 semaines 6 jours
The Journal of Bone and Mineral Research
Le cannabidiol (CBD) et le cannabigérol (CBG) peuvent accélérer la guérison des fractures osseuses (Visuel Adobe Stock 288324948)

Le cannabidiol (CBD) et le cannabigérol (CBG) peuvent accélérer la guérison des fractures osseuses et aider à gérer la douleur, conclut cette équipe du Penn State College of Medicine. Ces biologistes observent, par microscopie à fluorescence, comment ces cannabinoïdes stimulent les progéniteurs du périoste osseux, qui se développent en cellules osseuses spécialisées et aident le tissu osseux à se reconstruire. Ces travaux, menés chez la souris viennent d’être publiés dans le Journal of Bone and Mineral Research.

 

Le cannabidiol (CBD) et le cannabigérol (CBG), 2 cannabinoïdes non psychotropes, pourraient ainsi soulager les près de 180 millions de personnes victimes, chaque année, de fractures osseuses dans le monde. L’un des auteurs principaux, le Dr Reyad Elbarbary, professeur agrégé d'orthopédie et de réadaptation au Penn State explique que les méthodes actuelles de gestion de la douleur, souvent des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) comme l'aspirine, laissent un besoin d’autres options pour mieux soulager ces patients : « Les AINS peuvent aider les patients à gérer la douleur, mais ils réduisent également l'inflammation, qui constitue cependant une première étape cruciale dans la guérison des fractures. Nous aurions donc besoin d’une alternative à la gestion de la douleur qui ne bloque pas l'inflammation ».

Le CBD et le CBG favorisent un nouveau tissu osseux fonctionnel et sain

L’étude cherche ainsi à évaluer les capacités distinctes du CBD et du CBG à soulager la douleur, ici chez des souris modèles et confirme, chez l’animal,

 

  • l’efficacité similaire, vs AINS, de ces 2 cannabinoïdes à gérer la douleur, dans le contexte de la guérison des fractures ;
  • mais encore mieux, le CBD et le CBG favorisent le processus de cicatrisation osseuse, la reprise de densité et de résistance osseuses ;
  • dès le début du traitement, les cannabinoïdes s’avèrent associés à une augmentation des niveaux  de progéniteurs périostés, qui se développent en cellules osseuses spécialisées qui aident à la réparation du tissu osseux ;
  • au cours du processus de cicatrisation osseuse, le CBD et le CBG accélèrent le processus par lequel le corps absorbe les minéraux pour renforcer les os nouvellement formés.

 

« Les 2 cannabinoïdes permettent de réduire la fracture osseuse et d’augmenter la densité minérale ce qui n’est pas le cas avec les traitements par AINS. Ces 2 cannabinoïdes favorisent un nouveau tissu osseux fonctionnel et sain ».

 

De prochaines recherches vont décrypter plus avant les processus cellulaires et moléculaires associés à ces cannabinoïdes du stade précoce au stade tardif de la guérison des fractures. L’équipe doit également travailler au développement d’une formulation clinique à utiliser en routine pour aider ce groupe de patients.

 

Bien que le CBD soit déjà approuvé par l’Agence américaine FDA pour d’autres indications, il s’agit de trouver la meilleure formulation adaptée au contexte des fractures osseuses. « Il existe déjà de solides informations sur la sécurité du CBD, le CBG est plus expérimental, nous devons valider sa sécurité et son efficacité pour le traitement des fractures osseuses ».

Plus sur le Blog Fibromyalgie

Autres actualités sur le même thème