Vous recherchez une actualité
Actualités

Ces CONSERVATEURS ALIMENTAIRES qui détruisent le système immunitaire

Actualité publiée il y a 5 mois 2 semaines 5 jours
International Journal of Environmental Research and Public Health
Les conservateurs utilisés dans des centaines d'aliments populaires peuvent nuire au système immunitaire (Visuel Adobe Stock 109297239)

Les conservateurs utilisés dans des centaines d'aliments populaires peuvent nuire au système immunitaire, alerte cette équipe de l'EWG, une association environnementale américaine à but non lucratif vouée à la protection de la santé humaine et de l'environnement. Cette analyse des données du ToxCast (US Environmental Protection Agency’s Toxicity Forecaster) a permis cette évaluation des risques pour la santé, associés aux produits chimiques les plus couramment ajoutés aux aliments, y compris les substances perfluoroalkylées (PFAS), qui peuvent migrer vers les aliments, à partir de leurs conditionnements.

 

Les auteurs appellent l’Agence sanitaire américaine FDA à tester tous les composés chimiques alimentaires pour la sécurité des consommateurs. Car l’analyse révèle les effets néfastes sur le système immunitaire de plusieurs de ces additifs, en particulier d’un conservateur alimentaire utilisé dans près de 1.250 produits alimentaires populaires.

Mise à l’index de la tert-butylhydroquinone (TBHQ) un composé aromatique synthétique

Les chercheurs montrent via des tests in vitro à haut débit et in vivo, les effets néfastes du conservateur tert-butylhydroquinone sur le système immunitaire. Une découverte qualifiée de  « particulièrement préoccupante pendant la pandémie de coronavirus ».

 

« La pandémie a éveillé une grande attention du public et des scientifiques sur les facteurs environnementaux qui peuvent impacter le système immunitaire», commente le chercheur Olga Naidenko, auteur principal de l’étude : « C'est une bonne chose, alors qu’avant la pandémie, les produits chimiques susceptibles de nuire à la défense du système immunitaire contre les infections ou le cancer ne recevaient pas suffisamment d'attention de la part des agences sanitaires ». 2 types d'ingrédients chimiques sont passés à la loupe pour leurs effets sur le système immunitaire, la TBHQ et les PFAS.

 

TBHQ est un conservateur omniprésent dans les aliments transformés, utilisé depuis des dizaines d’années dans les aliments. Or la TBHQ affecte les protéines des cellules immunitaires. En s'attaquant au système immunitaire,

cet agent conservateur pourrait influencer le bon fonctionnement des vaccins

contre la grippe ou d’autres infections, et être un facteur d’allergies alimentaires.

 

Les PFAS, qui migrent vers les aliments à partir des matériaux d'emballage obèrent également la fonction immunitaire et pourraient également réduire l’efficacité des vaccins. Les auteurs signalent que de récentes recherches ont également suggéré un lien entre des niveaux élevés de PFAS dans le sang et la sévérité de COVID-19.

 

Les chercheurs appellent donc les agences sanitaires à revoir la réglementation concernant les additifs alimentaires. « Les fabricants de produits alimentaires ne sont pas suffisamment incités à revoir leurs formules. Nos recherches montrent à quel point il est important de tester à nouveau la sécurité de tous les additifs chimiques alimentaires ».

Autres actualités sur le même thème