Actualités

CHIRURGIE BARIATRIQUE : Attendre 2 années minimum avant une grossesse

Actualité publiée il y a 1 semaine 4 jours 17 heures
ECO
Nous recommandons aux femmes d'attendre au moins 2 ans après une chirurgie bariatrique avant d'essayer de concevoir (Visuel Adobe stock 51640333)

Si les multiples bénéfices de la chirurgie bariatrique -et de la perte de poids associée- sont de mieux en mieux documentée, on connaît moins certaines de ses contre-indications. « Nous recommandons aux femmes d'attendre au moins 2 ans après une chirurgie bariatrique avant d'essayer de concevoir, quel que soit le type de chirurgie », expliquent les auteurs de cette nouvelle étude, présentée lors de l’European Congress on Obesity (ECO, Maastricht). Un délai trop court entre la chirurgie et la conception augmente en effet significativement le risque de faible poids de naissance.

 

Il reste possible d'ajuster légèrement ce délai selon les patientes, relèvent les chercheurs, cependant il est important que les femmes qui subissent une chirurgie bariatrique et leurs médecins soient conscients du risque de conception précoce et des avantages de retarder la grossesse. Enfin, il convient néanmoins de rappeler que la chirurgie bariatrique est de plus en plus courante chez les femmes en âge de procréer et réduit le risque de complications liées à l'obésité, telles que la pré-éclampsie et le diabète gestationnel, pendant la grossesse.

Le risque de bébé petit pour l'âge gestationnel

Un faible poids de naissance ou une petite taille pour l’âge gestationnel sont associés à toute une série de problèmes, notamment l'hypothermie, l'hypoglycémie, les infections et l'asphyxie néonatale. Ce risque déjà connu comme associé à une conception trop précoce après une chirurgie de l’obésité a déjà incité à conseiller aux femmes d'attendre au moins 12 mois après la chirurgie bariatrique avant d'essayer d'avoir un bébé. Cependant, certains pays européens recommandent déjà d'attendre 2 ans après la pose d’un anneau gastrique- et 1 an après les autres types de chirurgie bariatrique.

 

L'intervalle optimal : c’est l’objectif de cette étude, menée par une équipe du Centro Hospitalar e Universitário de Coimbra (Portugal) qui a analysé les résultats de 48 grossesses ayant suivi une chirurgie bariatrique. Les participantes étaient âgées de 34,3 ans en moyenne à la conception et avaient un IMC moyen de 30,9. Elles avaient subi les différents types de chirurgie bariatrique : pontage gastrique (37,5 %), gastrectomie en manchon (35,4 %), anneau gastrique (22,9 %) et dérivation biliopancréatique (4,2 %). 14,6 % des bébés ont été conçus moins de 12 mois après la chirurgie bariatrique, 14,6 % 12 à 24 mois après la chirurgie et 70,8 % plus de 24 mois après la chirurgie. L’analyse révèle :

 

  • un poids moyen à la naissance de 2980 g :
  • un taux de 26,3 % de bébés définis comme petits pour l’âge gestationnel ;
  • un délai entre la chirurgie bariatrique et la conception chez ce groupe de bébés trop petits (23,1 mois vs 64,7 mois) ;
  • plus la grossesse est espacée de la chirurgie bariatrique et moins le risque d’avoir un bébé à faible poids de croissance est élevé ;
  • ainsi, chaque mois d'attente supplémentaire apparaît associé à une réduction de 5 % du risque d'avoir un bébé de faible poids de naissance ainsi qu’à une augmentation de 4,2 g du poids de naissance ;
  • le délai d'attente optimal est estimé à « au moins 24,5 mois » ;
  • les participantes ayant attendu moins de 24,5 mois présentent un risque multiplié par 15 de mettre au monde un bébé à faible poids de naissance ;
  • ces niveaux de risques associés au délai d’attente valent quel que soit le type de chirurgie.

 

 « L'intervalle entre la chirurgie bariatrique et la conception a un impact significatif sur le poids de naissance, des intervalles plus courts étant donc associés à un risque plus élevé d'avoir un bébé de faible poids de naissance. La perte de poids rapide après une chirurgie bariatrique rend difficile pour la mère une prise de poids suffisante pendant la grossesse. De plus, cette perte de poids rapide peut également entraîner des carences nutritionnelles nocives pour le bébé. Un intervalle plus long entre la chirurgie et la conception permet au poids et à l'état nutritionnel de la mère de se stabiliser ».

Autres actualités sur le même thème