Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

CHOLESTÉROL : L’intervention diététique avant l’option pharmacologique

Actualité publiée il y a 2 années 1 jour 14 heures
Journal of Nutrition
En remplaçant seulement une petite partie de ce que les patients hyperlipidémiques consomment habituellement, par des produits formulés avec précision pour aider à réduire le cholestérol LDL, il est possible d’obtenir une réduction rapide et très significative du cholestérol (Visuel Adobe Stock 20607462)

C’est une étude de plus à démontrer que l'intervention alimentaire peut être aussi efficace que les médicaments pour réduire le cholestérol et qui prône l’alimentation telle un traitement plus « simple et tout aussi viable » pour les nombreux patients qui ne peuvent ou ne veulent pas prendre une statine. Ainsi, en remplaçant seulement une petite partie de ce que les patients hyperlipidémiques consomment habituellement, par des produits formulés avec précision pour aider à réduire le cholestérol LDL, il apparaît possible d’obtenir une réduction rapide et très significative du cholestérol. Ces données, publiées dans le Journal of Nutrition, réaffirment plus largement le rôle clé et « en première intention » des principaux facteurs de mode de vie, dont l’alimentation.  

 

L'hypercholestérolémie est un facteur de risque majeur de maladie cardiaque, qui affecte aujourd’hui près de 94 millions d'Américains et 1 adulte sur 2 de plus de 50 ans dans les pays riches. Alors que la plupart des médecins prescrivent rapidement des médicaments (comme les statines) pour traiter l’hypercholestérolémie, cette étude suggère une alternative alimentaire efficace notamment pour les patients préoccupés par les effets secondaires des médicaments.

Cette intervention nutritionnelle permet ici aux participants une réduction de 9 % du (mauvais) cholestérol LDL en 30 jours, et chez certains mêmes, une réduction de plus de 30 % du cholestérol LDL.  

Une approche «alimentaire comme traitement », aussi efficace que les statines

L’alimentation, comme l’exercice, est de plus en plus plébiscitée comme un facteur de mode de vie clé pour une bonne santé. Ici, les nutritionnistes et cardiologues de la Mayo Clinic conseillent le recours à des aliments formulés avec précision pour aider à réduire le cholestérol LDL (ici du programme Step One Foods) : ces aliments ont spécifiquement formulés pour des apports privilégiés en

fibres alimentaires entières, en stérols végétaux, en acides gras ALA oméga 3 et en antioxydants.

Les participants ont été invités à consommer ces collations en substitution d'aliments similaires qu'ils consommaient déjà.

 

 « L'approche nutritionnelle élargit les options pour les professionnels de santé et les patients », résume le Dr Stephen Kopecky, cardiologue à la clinique Mayo. « Notre intervention alimentaire réaliste répond au besoin de nombreux patients qui ne veulent pas ou ne peuvent pas prendre de statines ».

 

Ainsi, la substitution d’une petite partie de la prise alimentaire par ces aliments « calibrés » permet de réduire le cholestérol LDL), soit :

  • une diminution moyenne de 9 % du (mauvais) cholestérol LDL en 30 jours,
  • une réduction de plus de 30 % du cholestérol LDL chez certains participants.

 

« Amener les patients à modifier leur régime alimentaire est incroyablement difficile », concluent les chercheurs, « mais notre étude souligne que cela est possible avec des aliments spécialement conçus pour atteindre un objectif nutritionnel. Ici, l’impact sur le cholestérol d'une toute petite intervention basée sur l'alimentation est considérable ».

Autres actualités sur le même thème

ABONNEMENT PREMIUM

Accédez sans limite à plus de 15 000 actualités