Vous recherchez une actualité
Actualités

COUPLE : L'amour est aveugle, surtout en termes d'émotions

Actualité publiée il y a 2 années 8 mois 2 semaines
Journal of Personality

Dans un couple et même chez les couples les plus durables et les plus heureux, les partenaires ne repèrent pas toujours correctement les indices associés aux émotions de l’autre, suggère cette étude de de psychologues à Washington University à St. Louis. Des conclusions présentées à la Réunion de la Society for Personality and Social Psychology et publiées dans le Journal of Personality qui suggèrent que si les couples sont généralement en mesure d’évaluer le contrôle émotionnel du partenaire avec un certain degré de précision, ils sont un peu moins enclins à percevoir chez l’autre un surcroît d’émotion.

Ainsi, même les vieux couples sont assez démunis lorsqu'il s'agit de repérer les stratagèmes utilisés par le partenaire pour gérer les problèmes émotionnels au sein du couple. Les couples plus heureux voient toujours leurs partenaires d'une manière plus positive que les couples moins heureux et ont tendance à sous-estimer la fréquence à laquelle un partenaire refreine ses émotions et à surestimer la capacité du partenaire à voir le bon côté des choses.


Les psychologues ont examiné comment 120 couples de partenaires âgés entre 18 et 25 ans, se fréquentant depuis 6 mois à 4 ans, gèrent leurs problèmes émotionnels à l'aide de questionnaires, et ils identifient essentiellement 2 mécanismes d'adaptation, dans le couple, qui peuvent être difficiles à repérer en raison du manque d'indices visuels : il s'agit de :

-la suppression expressive qui consiste à cacher stoïquement ses émotions derrière un visage impassible,

-et la réévaluation cognitive c'est-à-dire l'aptitude à changer de perspective pour s'efforcer de voir le bon côté des choses, même dans les situations les plus négatives ou difficiles.

L'étude révèle également de grandes tendances de perception des émotions chez l'autre :

-Les couples sont généralement mieux en mesure d'identifier la régulation émotionnelle du partenaire avec un certain degré de précision, c'est-à-dire sa capacité à contenir et gérer son émotion, que de percevoir chez le partenaire une volonté de réévaluation cognitive ou de perception positive de la situation.

-Les femmes voient leurs partenaires sous un jour plus positif que les hommes, surestimant la capacité de leurs partenaires hommes à voir les choses du bon côté.

-Un partenaire plus émotionnel est bien perçu par son partenaire comme moins capable de cacher ou de gérer ses émotions.

-Un partenaire qui exprime souvent des émotions positives, comme le bonheur, est considéré par l'autre comme pratiquant plus la réévaluation cognitive qu'il ne le fait réellement.

Favoriser l'expression mesurée de l'émotion au sein du couple :Des résultats qui confirment ceux d'une précédente étude de la même équipe qui constatait que les hommes sont plus susceptibles que les femmes d'utiliser « la suppression expressive » avec leurs partenaires. L'étude concluait aussi que l'usage systématique de la suppression émotionnelle peut nuire à la qualité à long terme d'une relation. Cette nouvelle étude qui suggère que la suppression est plus facile à identifier que la réévaluation, appelle donc les partenaires à favoriser lorsque nécessaire l'expression mesurée de l'émotion au sein du couple ?

1-Mar-2017 Couples may miss cues that partner is hiding emotions, study suggests

Plus d'études sur le Couple

Autres actualités sur le même thème