Actualités

COVID-19 et Omicron : L’hypertension double le risque de complications

Actualité publiée il y a 4 mois 1 semaine 2 jours
Hypertension
L'hypertension augmente le risque de  forme sévère de COVID-19 en cas d’infection par le variant Omicron (Visuel Adobe Stock 57271310)

L'hypertension augmente le risque de  forme sévère de COVID-19 en cas d’infection par le variant Omicron, souligne cette équipe de cliniciens du Cedars-Sinai Medical Center (Los Angeles). Même après un rappel, les personnes souffrant d'hypertension artérielle sont plus susceptibles de nécessiter une hospitalisation pour COVID-19, conclut cette étude publiée dans Hypertension, une revue de l’American Heart Association.

 

L'hypertension fait plus que doubler le risque d'hospitalisation liée à l'infection à Omicron, même chez les personnes entièrement vaccinées et ayant reçu un rappel et le risque n’est pas anodin alors que dans les pays riches, près d'un adulte sur 2 souffre d'hypertension. L’auteur principal, le Dr Joseph E. Ebinger, cardiologue clinicien rappelle donc le message à retenir :

« Il est extrêmement important d'éviter l'infection en cas d’hypertension,

même lorsque la variante virale en circulation est présumée ne provoquer qu’une maladie bénigne chez la plupart des gens".

 

L’étude a analysé les données de dossiers médicaux électroniques de 912 participants, complètement vaccinés avec un vaccin à ARNm dont une injection de rappel, puis ayant reçu un diagnostic de COVID-19 au cours de la période de circulation du variant Omicron.

 

  • Parmi ces participants, 145 ont dû être hospitalisés ;
  • parmi ces participants hospitalisés avec COVID-19, la plupart souffraient d'hypertension et d'aucun autre facteur de risque ;
  • précisément, le risque d’hospitalisation pour COVID est estimé 2,6 fois plus élevé en cas d’hypertension ;
  • la maladie rénale chronique, qui suit une crise cardiaque ou une insuffisance cardiaque, augmente également considérablement le risque d'hospitalisation après une infection par Omicron ;
  • une sous-analyse excluant les participants souffrant de maladie rénale, montre que le risque d'hospitalisation est encore plus élevé chez les personnes ayant reçu un diagnostic d'hypertension uniquement ;
  • le risque d’hospitalisation avec COVID-19 augmente avec l'âge et la durée entre la dernière vaccination et l'infection.

 

Ces résultats sont en ligne avec les premières études menées sur le sujet au début de la pandémie, qui avaient également identifié des associations entre l'hypertension et le COVID-19 sévère. Cependant, l’analyse révèle qu’actuellement,

avec la circulation d’Omicron, des conditions telles que l'obésité et le diabète, facteurs de risque identifiés au début de la pandémie, ne sont pas aussi fortement associées à l'hospitalisation.

En revanche, l'hypertension reste un facteur majeur de complications. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour comprendre les processus biologiques qui peuvent expliquer ces formes plus sévères chez les personnes souffrant d'hypertension.

 

 

 

Autres actualités sur le même thème