Vous recherchez une actualité
Actualités

COVID-19 : La perte du goût et de l'odorat, 2 symptômes caractéristiques

Actualité publiée il y a 2 mois 2 semaines 4 jours
International Forum of Allergy & Rhinology
L'étude engage les cliniciens à inclure ces déficiences sensorielles dans le dépistage primaire de la maladie.

Si une étude toute récente vient de révéler qu’un patient sur 3 atteint de COVID-19 peut présenter au-delà de problèmes respiratoires et autres symptômes systémiques, des manifestations neurologiques dont la dysgueusie (perte du goût) et l’anosmie (perte de l'odorat), ces 2 symptômes sont bien validés comme très caractéristiques de COVID-19. C’est la conclusion de cette étude de cas, menée par une équipe de l’Université de Californie - San Diego et publiée dans l’International Forum of Allergy & Rhinology, qui engage les cliniciens à inclure ces déficiences sensorielles dans le dépistage primaire de la maladie.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

L’auteur principal, le Dr Carol Yan, oto-rhino-laryngologiste et chirurgien de la tête et du cou à UC San Diego Health rappelle que la perte de l’odorat et du goût a souvent été liée de façon anecdotique aux infections à COVID-19. C’est aussi le constat fait par son équipe chez des patients suivis à l’UC San Diego Health. Mais ici, les chercheurs démontrent la spécificité de ces symptômes associés à la maladie respiratoire COVID-19, causée par le nouveau coronavirus SARS-CoV-2.

Une perte d'odeur et de goût est associée à un risque multiplié par 10 de COVID-19

Si le signe le plus courant reste la fièvre, la fatigue vient en second, suivie par la perte de l'odorat et du goût. Ces deux derniers symptômes sont précoces et donc très courants, expliquent ici les chercheurs : « Notre étude confirme la nécessité de prendre en compte la perte de l’odorat et du goût comme parmi les tout premiers signes de COVID-19 ».

L’interview de 1.480 patients présentant des symptômes pseudo-grippaux et une suspicion d’infection COVID-19 qui ont subi des tests à l’UC San Diego Health du 3 mars au 29 mars 2020 confirme le lien entre ces symptômes et le développement de la maladie :

  • 102 patients ont été testés positifs pour le virus et 1.378 testés négatif ;
  • 59 patients COVID-19 positifs et 203 patients COVID-19 négatifs ont répondu à l’enquête ;
  • parmi les personnes qui ont déclaré avoir mal à la gorge, le résultat au test COVID-19 est plus souvent négatif ;
  • les déficiences sensorielles (odorat et goût) ont une prévalence élevée et une incidence « unique » chez les patients COVID-19 positifs ;
  • parmi ceux qui ont signalé cette perte d'odorat et de goût, cette déficience était généralement sévère ;
  • le taux de récupération de l'odorat et du goût est élevé et cette récupération intervient généralement dans les 2 à 4 semaines suivant l'infection. Ainsi, parmi les patients COVID-19 présentant une perte d'odorat, plus de 70% avaient déjà signalé une récupération de l'odorat au moment de l'enquête ;

 

cette récupération sensorielle intervient au moment de la récupération de la maladie.

Afin de réduire le risque de transmission, les équipes de l’UC San Diego Health incluent désormais la perte d'odorat et du goût également dans le dépistage de routine des visiteurs et des personnels.