Vous recherchez une actualité
Actualités

COVID-19 : Le vaccin Moderna protège au moins 6 mois

Actualité publiée il y a 1 semaine 1 jour 4 heures
Science
Le vaccin Moderna stimule ainsi une réponse immunitaire si durable, qu’a priori et hors cas particuliers, rien n'indique que les personnes vaccinées auraient besoin d'un rappel (Visuel Adobe Stock 410689075)

Les études les plus récentes sont plutôt favorables au vaccin COVID-19 de Moderna, et même en comparaison avec son homologue à ARNm de Pfizer-BioN’Tech quand il s’agit de prévenir les formes sévères de COVID et les décès, notamment face au variant Delta.

Cette nouvelle étude, menée par une équipe du La Jolla Institute for Immunology montre que le vaccin Moderna stimule ainsi une réponse immunitaire si durable, qu’a priori et hors cas particuliers, rien n'indique que les personnes vaccinées auraient besoin d'un rappel… Publiés dans la revue Science, ces travaux apportent, de plus, une toute nouvelle donnée sur ce vaccin : une forte réponse des cellules CD8 + T au vaccin Moderna à faible dose, similaire à la réponse naturelle à l’infection à SRAS-CoV-2.

 

L’étude conforte ou rassure donc à deux égards, la mémoire du système immunitaire reste forte plus de 6 mois après la vaccination et la vaccination avec le vaccin de Moderna, induit aussi, « en plus » des lymphocytes T CD4 + des cellules T CD8 + qui participent à la mémoire du système immunitaire.

Combien de temps dure l'immunité contre le COVID-19 chez les personnes vaccinées ?

Une seule et faible dose du vaccin Moderna dure au moins 6 mois, répond l’équipe de La Jolla qui écrit : « rien n'indique que les personnes vaccinées auront besoin d'un rappel ». « 6 mois qui forment une période critique car c'est à ce moment-là que se forme la véritable mémoire immunitaire », explique l’un des auteurs principaux, le chercheur Daniela Weiskopf.

 

6 mois au moins : l’essai constate que le vaccin Moderna COVID-19 (ARNm-1273) a conduit à de fortes réponses en lymphocytes T CD4 + (auxiliaires), en lymphocytes T CD8 + (tueurs) et en anticorps pendant 6 mois au moins après la vaccination complète. Mais, précisent les scientifiques,

« il est probable que la réponse immunitaire dure beaucoup plus longtemps ».

Les chercheurs montrent également que,

  • cette forte mémoire immunitaire perdure dans tous les groupes d'âge, y compris chez les personnes de plus de 70 ans, un groupe plus vulnérable aux formes sévères de COVID-19.
  • La mémoire immunitaire reste stable durant ces 6 mois, ce qui constitue aussi, un bon indicateur de la durabilité des vaccins à ARNm.

 

Vaccin Moderna vs immunité naturelle : lorsque les chercheurs comparent la réponse immunitaire chez des patients ayant récupéré d’un COVID-19 et chez des participants ayant reçu une dose de 25 microgrammes du vaccin Moderna, soit un quart de la dose de 100 microgrammes autorisée en urgence par la Food and Drug Administration (FDA), ils constatent que

 

  • la réponse des lymphocytes T et des anticorps dans le groupe de ces participants ayant reçu une faible dose du vaccin Moderna reste forte ;
  • même à faible dose, le vaccin Moderna stimule une réponse immunitaire adaptative à la protéine de pointe du SRAS-CoV-2 presque identique à la réponse du système immunitaire à une infection naturelle par le SRAS-CoV-2 : « La réponse est comparable », écrivent même les chercheurs ;
  • mais l’étude ne montre pas qu'une dose plus faible du vaccin Moderna offre la même protection que la dose standard. Un essai clinique supplémentaire reste nécessaire pour affiner ces données ;
  • les cellules T chez des personnes rétablies de coronavirus du rhume répondent également au nouveau coronavirus SRAS-CoV-2 ; ces personnes ayant des cellules T à réaction croisée présentent des réponses significativement plus fortes en cellules T CD4 + et en anticorps aux 2 doses du vaccin.

 

« Cette réactivité immunitaire permet au système immunitaire de réagir plus rapidement contre le virus ».

 

Des TCD8+ aussi : Enfin, alors que jusqu’ici, de nombreuses études avaient montré une réponse efficace des cellules T CD4 + au vaccin Moderna, cet essai confirme aussi une solide réponse des cellules T cytotoxiques CD8 +. « Nous savions que les personnes naturellement infectées et guéries développent d'excellentes réponses des cellules CD8 + T contre le SRAS-CoV-2, cependant, jusqu’à cette étude, la génération de cellules T CD8 + par les vaccins à ARNm restait préoccupante ».

 

Une même durabilité vaccinale pour les autres types de vaccins COVID-19 ? La recherche se poursuit, avec une forte présomption globalement positive  : les données épidémiologiques (donc du monde réel) suggèrent que la mémoire immunitaire dure, quel que soit le vaccin et que les patients hospitalisés pour COVID sont très majoritairement non vaccinés.

 

Donc de nouvelles données très en faveur de la vaccination.