Actualités

COVID-19 : Omicron moins sévère que Delta, aussi pour le petit enfant

Actualité publiée il y a 3 mois 5 jours 8 heures
JAMA Pediatrics
Omicron « moins sévère » que Delta pour les enfants âgés de 5 ans et moins (Visuel Adobe Stock 328518630)

Omicron « moins sévère » que Delta pour les enfants âgés de 5 ans et moins, voilà la conclusion d’une étude de la Case Western Reserve University qui a analysé l’incidence des formes pédiatriques sévères en fonction de la circulation des différents variants. Ces nouvelles données publiées dans le JAMA Pediatrics, qui montrent une réduction des complications chez les enfants infectés par Omicron pourront rassurer les parents des petits enfants gardés en structure d’accueil ou scolarisés en maternelle.

 

C’est l’une des seules recherches à grande échelle ayant comparé les résultats de santé des enfants infectés par le COVID-19 en fonction du variant dominant. Ses conclusions sont essentielles alors que ce groupe d'âge n’est pas vacciné ; les enfants de moins de 5 ans ont également un faible taux d'infection par le SRAS-CoV-2, ce qui limite également leur immunité.

 

L'étude : les chercheurs de Cleveland ont analysé les dossiers de santé électroniques de plus de 651.640 enfants américains, ayant eu une consultation en service ou en établissement de santé entre septembre 2021 et janvier 2022. L'équipe a pris en compte pendant une fenêtre de 14 jours après l'infection les visites aux urgences, les hospitalisations, les admissions en soins intensifs et l'utilisation de la ventilation mécanique.

 

  • 22.772 ont été infectés par Omicron de fin décembre 2021 à fin janvier 2022 ;
  • 66.000 enfants ont été infectés par la variante Delta, avant l’arrivée d’Omicron ;
  • Omicron est 6 à 8 fois plus infectieuse que Delta mais beaucoup moins virulent

 

L’analyse révèle en effet avec Omicron 

:

  • un risque inférieur de 16 % de visite aux Urgences ;
  • un risque inférieur de 85 % d’avoir besoin d’une ventilation mécanique ;
  • un risque de 1,8% d’hospitalisation, vs 3,3% avec Delta.
  • une analyse poussée des données démographiques révèle que les enfants infectés par Omicron sont en moyenne plus jeunes - 1,5 ans contre 1,7 ans et présentent moins de comorbidités.

 

Une forte tension hospitalière en services pédiatriques : si les jeunes enfants infectés ne développent pas de formes aussi sévères, avec Omicron, qu’avec Delta, beaucoup plus d'enfants sont infectés par Omicron qu’avec Delta, explique le Dr Pamela Davis professeur à la Case Western Reserve School of Medicine, qui souligne que ce grand nombre d’infections pédiatriques entraîne tout de même une forte tension hospitalière.

 

Le nombre d'hospitalisations pédiatriques poursuit son augmentation : au sein de ce groupe d'âge, le nombre d’infections pédiatriques monte en flèche depuis le début de l’année, car le taux d'infection d'Omicron est environ 10 à 15 fois supérieur à celui de Delta. Le Dr Rong Xu, professeur d'informatique biomédicale, co-auteur, précise que la réduction des formes cliniques sévères varie de 16 à 85 %. De plus, comme tant d'enfants non vaccinés ont été infectés, les effets à long terme des infections au COVID-19 sur le cerveau, le cœur, le système immunitaire et d'autres organes restent à préciser et sont donc préoccupants.

 

Aux Etats-Unis, les CDC recommandent la vaccination à partir de l’âge de 5 ans et une seconde injection chez les enfants à partir de 12 ans.

Autres actualités sur le même thème