Vous recherchez une actualité
Actualités

COVID-19 : Principales préoccupations des parents pour les enfants

Actualité publiée il y a 3 mois 1 semaine 5 jours
Michigan Medicine
Être parent pendant une pandémie n'est pas fait pour les âmes sensibles (Visuel Michigan Medicine)

Le temps d’écran et la santé émotionnelle, ce sont les 2 principales préoccupations des parents pour la santé de leurs enfants pendant la pandémie, révèle ce sondage national (américain) mené par une équipe de la Michigan Medicine. L’enquête révèle également d’autres inquiétudes, dont la cyberintimidation, la dépression et l’adoption de mauvaises habitudes, confirmant la charge émotionnelle pour les familles, associée à la pandémie.

 

Être parent pendant une pandémie n'est pas fait pour les âmes sensibles, écrivent ainsi les auteurs des bien connus C.S. Mott Children's Hospital National Polls. Alors qu’aux Etats-Unis, durant de longues périodes, les enfants ont suivi une école virtuelle, ont été physiquement déconnectés de leurs amis et ont réduit certaines activités comme le sport, ces changements majeurs de mode de vie ont des conséquences préoccupantes pour les parents.

C.S. Mott Children's Hospital National Poll on Children's Health at Michigan Medicine

Être à l'écoute des signaux et préserver les routines

Parmi les préoccupations les plus fréquemment exprimées par les 2.027 parents d'enfants de 18 ans et moins ayant répondu à l’enquête :

  • la surutilisation des médias sociaux, le temps passé devant écran, l’insécurité sur Internet, une mauvaise alimentation et un manque d’exercice, un risque accru de dépression et de pensées suicidaires ;
  • près de la moitié des parents décrivent le COVID-19 comme un « gros problème pour les enfants ». Les auteurs renchérissent : « C'est une période particulièrement difficile pour les familles, avec de nombreux enfants qui vivent des changements de routine importants avec un impact négatif sur leur santé et leur bien-être », explique le Dr Gary Freed, pédiatre et co-directeur du CS Mott Poll : « Le COVID-19 a bouleversé le monde de nos enfants et de nos adolescents de bien des manières, ce qui se reflète dans la façon dont les parents évaluent leurs préoccupations concernant la santé de leurs enfants, en 2020 ».

 

Comment réguler le temps d’écran en plein confinement ? Alors que les enfants passent plus de temps en ligne en raison des cours à distance, les auteurs expliquent que les parents devraient s’inquiéter, dans une moindre mesure durant cette période bien particulière du temps d’écran de leurs enfants : « Il est important pour les enfants et les adolescents de maintenir des liens sociaux et familiaux, essentiels à leur bien-être émotionnel, en particulier pendant une période où ils se sentent stressés ou isolés. La technologie peut permettre ces connexions ».

les parents devraient établir des règles de base et des limites claires sur l’utilisation des écrans, en s’assurant que cela ne perturbe pas les habitudes de sommeil, ni ne remplace la pratique possible de l’activité physique, ni ne menace la vie privée des enfants.

 

Quelle conduite à tenir face au stress des enfants et adolescents ? De nombreux parents font part d’émotions négatives chez leurs enfants, telles que le stress, l'anxiété ou la dépression, exacerbés par les changements de mode de vie associés au COVID-19. Dans ces situations, les parents devraient encourager les enfants et les adolescents à parler de leurs sentiments et à trouver des activités pour les aider à mieux faire face. « Les parents doivent, durant cette période, être à l'écoute des changements, tels que des troubles du comportement, du sommeil, des sautes d'humeur ou encore une léthargie chez les enfants et les adolescents».

  • Le maintien de routines, en particulier avec des horaires de sommeil réguliers et des moments en famille avec une petite sortie tous les jours, même pour une marche rapide, peuvent aider à faire face à ces troubles de l’humeur.
  • La surveillance de « signaux d'alarme » indiquant que les enfants ont besoin d'aide pour gérer leurs sentiments, comme des changements de propos, d’humeur, d'appétit ou de sommeil doivent alerter et conduire à aller consulter.

 

Enfin, aux Etats-Unis, les minorités ethniques touchées de manière disproportionnée par le COVID-19, mettent l’accent, dans ce sondage sur leurs préoccupations concernant un racisme systémique et une injustice sociale particulièrement manifeste durant la pandémie.

Autres actualités sur le même thème