Actualités

COVID-19 : Un bilan des durées moyennes d’hospitalisation et de récupération

Actualité publiée il y a 1 année 5 mois 2 semaines
Cardiovascular Innovations and Applications
Ces données apportent un repère aux patients et à leurs familles mais peuvent également contribuer à une meilleure gestion des ressources hospitalières et des systèmes de soins de santé (Visuel Adobe stock 327572988)

Ces chercheurs de plusieurs instituts chinois, dont la Capital Medical University de Pékin nous proposent ici, dans la revue Cardiovascular Innovations and Applications, un bilan réactualisé à partir d’une étude de cohorte rétrospective -et pour la Chine- des principales caractéristiques cliniques observées chez les patients COVID-19 hospitalisés à Pékin. Des données qui apportent un repère aux patients et à leurs familles mais peuvent également contribuer à une meilleure gestion des ressources hospitalières et des systèmes de soins de santé.

 

Parmi les principaux résultats de l’analyse, la durée médiane de séjour à l'hôpital pour ces patients atteints de COVID-19, étonnamment courte en chine, soit 13 jours, à mettre en regard d’une durée documentée comme bien plus longue pour les patients hospitalisés pour syndrome respiratoire aigu. Idem avec pour la durée médiane de l'évolution clinique de la maladie COVID-19, soit 23 jours du diagnostic à la « récupération ».

 

L’étude rétrospective a suivi 77 patients, âgés en moyenne de 52 ans, à 44,2 % des hommes, diagnostiqués par test avec COVID-19 et finalement admis à l'hôpital YouAn de Pékin entre le 21 janvier et le 8 février 2020. Les chercheurs ont pris en compte les données épidémiologiques, cliniques et radiologiques à l’admission, puis les données liées aux complications et les résultats de santé jusqu’à fin février 2020. Ainsi, la durée de suivi était d’environ 3 semaines. Les chercheurs ont utilisé une technique de modélisation pour identifier les facteurs de risque d’une hospitalisation prolongée. Parmi les conclusions saillantes de l’analyse :

les facteurs de risque d'une hospitalisation prolongée pour COVID-19

qui comprennent le développement d’une pneumonie bilatérale, la rapidité de l’hospitalisation (urgence) ou une période plus courte entre le début de la maladie et l'admission, la lymphopénie et, bien sûr, la sévérité des symptômes. Précisément :

 

  • à l’admission, 31% des participants présentaient des comorbidités, 29% une lymphopénie, 26% une forme sévère de COVID et 36% déjà des complications ;
  • à la fin du suivi, 83% sont rentrés à la maison, 8% sont restés hospitalisés ;
  • 5 décès ont été constatés ;
  • 47 % sont sortis de l'hôpital dans les 14 jours dont 60% des 57 patients atteints de COVID-19 non sévère et 10% (n=2) des 20 patients atteints de COVID-19 sévère ;
  • la probabilité de pouvoir sortir de l’hôpital dans les 14 jours est estimée à 48 % ;
  • la durée du séjour à l'hôpital pour les patients sortis est estimée à 13 (10–16,5) jours en moyenne ;
  • la durée entre l'exposition et la sortie est estimée à 23 (18–24,5) jours en moyenne ;
  • la présence (au scanner) d’une pneumonie bilatérale, le délai plus court entre le début de la maladie et l'hospitalisation, la sévérité de la maladie et la lymphopénie sont tous des facteurs indépendamment et positivement associés à la durée de l’hospitalisation.

 

En conclusion, soulignent pour la première fois ces chercheurs chinois, COVID-19 implique, en moyenne, une durée de maladie et une durée de séjour à l'hôpital plus courtes qu’un syndrome respiratoire aigu sévère nécessitant l’hospitalisation.

 

Des données plutôt rassurantes qui peuvent apporter une aide à la décision aux gestionnaires d’établissements et de systèmes de soins de santé.