Actualités

COVID-19 : Un lecteur de glycémie qui détecte les anticorps

Actualité publiée il y a 6 jours 18 heures 13 min
JACS
Ce dispositif pourrait jouer un rôle clé en renseignant chacun sur son immunité (Visuel Adobe Stock 40246257).

Un lecteur de glycémie pourrait bientôt permettre à chacun, de détecter ses niveaux d'anticorps contre le SRAS-CoV-2, promet cette équipe de la John Hopkins University, qui documente son dispositif dans le Journal of the American Chemical Society (JACS). Un dispositif qui pourrait donc jouer un rôle clé en renseignant chacun régulièrement sur son immunité.

 

Aujourd’hui, il existe toute une gamme de tests COVID en vente libre qui peuvent rapidement détecter l’infection à SRAS-CoV-2. Mais en cas de résultat positif, il n'existe pas de home-test qui évalue sure la durée la protection ou le niveau d’anticorps protégeant contre la réinfection. L’équipe de Washington a travaillé à un test simple et précis, basé sur le principe d’un lecteur de glycémie mais qui incorpore une nouvelle protéine -qui permet de surveiller les niveaux d'anticorps vs SARS-CoV-2.

 

On sait que la vaccination contre le SRAS-CoV-2 et l'infection par le virus lui-même apportent une immunité vaccinale et naturelle qui peuvent protéger contre de futures infections pendant un certain temps. Cependant cette durée de protection reste sujette à débat, des études de plus en plus nombreuses montrant un déclin rapide de la protection vaccinale. Ces données, parfois contradictoires, aiguisent encore le besoin de disposer d’outils de diagnostic permettant à chacun d’évaluer régulièrement cette protection. Or, une bonne indication de la protection immunitaire est le niveau d'anticorps SARS-CoV-2 d'une personne, cependant la mesure de référence - le dosage immuno-enzymatique (ELISA) - nécessite un équipement coûteux, des techniciens spécialisés, et n’est pas praticable à domicile…

Le concept d’un lecteur de glycémie et... d’immunité

Les lecteurs de glycémie, qui existent sous différentes formes, sont faciles à utiliser et peuvent être reliés à des services cliniques à distance, constituent une base de départ intéressante pour le développement de dispositifs de détection des anticorps vs SARS-CoV-2. Les chercheurs ont adapté ces dispositifs de manière à détecter d'autres molécules cibles, en couplant cette détection à la production de glucose. Par exemple, si un anticorps de détection dans le test se lie à un anticorps dans le sang d'un patient, une réaction se produit qui produit du glucose, ce que l'appareil sait parfaitement détecter. Dans ce mécanisme, une enzyme spécifique, l'invertase joue un rôle clé, car elle convertit le saccharose en glucose. Cependant il est difficile de fixer cette enzyme aux anticorps par des approches chimiques. L’équipe a donc synthétisé une protéine de fusion composée à la fois d'invertase et d'un anticorps de détection qui permet de lire les niveaux d'anticorps SARS-CoV-2 avec le lecteur de glycémie.

 

La protéine de fusion contient, précisément de l'invertase et un anticorps de souris qui se lie aux anticorps d'immunoglobuline humaine (IgG). La protéine de fusion se liait aux IgG humaines et produit avec succès du glucose à partir du saccharose. Sur des bandelettes de test contenant la protéine de pointe SARS-CoV-2 dessus, en contact avec des échantillons de patients COVID-19, les anticorps SARS-CoV-2 des patients se lient à la protéine de pointe. L'ajout de la protéine de fusion invertase/IgG, puis de saccharose, conduit à la production de glucose, détectable par le lecteur.

 

Une première validation : des tests menés sur des échantillons de patients confirment que ce nouveau home-test fonctionne aussi bien que 4 tests ELISA différents. De plus, les chercheurs précisent que la méthode pourrait être adaptée aux différentes souches en circulation.

 

Mais également pour tester son immunité contre d'autres maladies infectieuses.

Autres actualités sur le même thème