Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

COVID : Le Paxlovid réduit la transmission et l’hospitalisation

Actualité publiée il y a 1 mois 2 semaines 6 jours
Emerging Infectious Diseases
Traiter ne serait-ce que 20 % des cas symptomatiques permettrait de sauver de nombreuses vies (Visuel Adobe Stock 476509624)

C’est la recommandation de ces virologues et épidémiologistes de l’Université du Texas à Austin, utiliser plus largement le Paxlovid pour réduire les hospitalisations, les décès et les dépenses de santé associés au COVID. L’étude, présentée dans la revue Emerging Infectious Diseases, révèle que traiter ne serait-ce que 20 % des cas symptomatiques permettrait de sauver de nombreuses vies.

 

L'utilisation élargie du Paxlovid, l’antiviral utilisé pour traiter le COVID-19, pourrait éviter des centaines de milliers d'hospitalisations et économiser des dizaines de milliards de dollars par an, aux Etats-Unis, conclut ainsi cette modélisation épidémiologique. Cette donnée répond à une récente étude des National Institutes of Health (NIH, 2023) qui estimait à seulement 15 % la proportion des patients infectés et à risque élevé, ayant reçu du Paxlovid.

Un avantage pour les patients infectés mais aussi pour ceux qui les entourent

L'étude utilise un modèle mathématique basé sur des données de 2022. Cette modélisation évalue ainsi que :

 

  • durant la vague Omicron, l’antiviral, s’il avait été prescrit aux Etats-Unis, à 20 % des patients symptomatiques aurait permis d’éviter jusqu’à 850.000 hospitalisations et d’économiser 170 milliards de $ ;
  • même avec des niveaux de transmission du virus plus faibles, une utilisation accrue du Paxlovid pourrait sauver environ 30.000 vies lors d'une vague épidémique.

 

« Le modèle montre qu'il existe de réels avantages à utiliser Paxlovid, non seulement pour les patients recevant un traitement, mais aussi pour les personnes qui les entourent », commente l’un des auteurs principaux, Lauren Ancel Meyers, professeur de biologie intégrative, de statistiques et de sciences des données, également directrice du Center for Pandemic Decision Science : « Non seulement ce médicament aide à éloigner les patients à haut risque de l'hôpital, mais il permet également de réduire considérablement le risque de transmission ».

 

« Nous avons mené cette analyse pour aider nos collègues ainsi que les décideurs politiques à prendre de bonnes décisions concernant l'utilisation de Paxlovid pour lutter contre les futures vagues de COVID. Ces données peuvent servir à améliorer la préparation mondiale aux futures pandémies, soit à concevoir des manuels pour l’utilisation des médicaments (et des vaccins) afin de ralentir la propagation du virus, limiter les complications et sauver plus de vies ".

Autres actualités sur le même thème