Vous recherchez une actualité
Actualités

CRISE CARDIAQUE : Le potassium donne leur rythme aux globules rouges

Actualité publiée il y a 2 années 10 mois 1 semaine
Nature Communications
Des niveaux plus élevés de potassium ont un impact négatif sur le rythme circadien de la cellule

En décryptant le rôle clé du potassium dans l'horloge biologique des globules rouges, ces travaux de l’Université de Surrey et de Cambridge ont peut-être trouvé l’explication de l’incidence plus élevée des crises cardiaques le matin. L’étude, présentée dans la revue Nature Communications, montre en effet que c’est la variation significative des niveaux de potassium dans ces cellules qui régule leur rythme circadien. Et des niveaux de potassium trop élevés dérèglent le rythme de la cellule et peuvent favoriser l'infarctus.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

Les globules rouges, comme les autres cellules du corps, ont des horloges biologiques de 24 heures et une activité qui varie entre le jour et la nuit. Cependant, à la différence des autres cellules, les globules rouges n'ont pas d'ADN et donc sont privés de « ces gènes de l’horloge » qui régulent habituellement ce cycle.

 

Les globules rouge ont leur processus d'horloge spécifique : En utilisant une nouvelle technique, la diélectrophorèse, les chercheurs sont parvenus à étudier les propriétés électrochimiques de nos globules rouges et à analyser leur fonctionnement. Les chercheurs constatent notamment une variation significative de la teneur en potassium dans les cellules et cette variation correspond au rythme circadien : les niveaux augmentent pendant la journée puis baissent durant la nuit. Et lorsque les chercheurs modifient ces niveaux de potassium, le rythme des globules est bouleversé : en particulier des niveaux plus élevés de potassium ont un impact négatif sur le rythme circadien de la cellule, des niveaux plus faibles prolongent de plusieurs heures la durée du « jour » telle que perçue par la cellule.

 

Les globules rouges possèdent ainsi un mécanisme d'horloge bien spécifique dans lequel le transport ionique semble être essentiel. Cette découverte du mécanisme des rythmes circadiens dans les globules rouges contribue enfin à expliquer pourquoi les crises cardiaques surviennent surtout le matin, le moment du cycle auquel les niveaux de potassium sont les plus élevés.

Autres actualités sur le même thème