Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

DÉMENCE : CognoSpeak, l’outil qui la diagnostique plus vite

Actualité publiée il y a 9 mois 1 semaine 3 jours
University of Sheffield
CognoSpeak aide les médecins à évaluer plus rapidement et plus efficacement les premiers signes de démence et d'Alzheimer (Visuel Adobe Stock 279379136)

Cet outil d'intelligence artificielle (IA) développé par une équipe de l’Université de Sheffield promet d’accélérer le diagnostic de la démence : CognoSpeak aide les médecins à évaluer plus rapidement et plus efficacement les tout premiers signes de démence et d'Alzheimer.  

 

La façon dont une personne s’exprime peut nous en dire beaucoup sur sa santé cognitive et son bien-être émotionnel, et nous apporter une indication très précoce d'un déclin cognitif qui n’aurait pas été détecté autrement. Ce système utilise ainsi la technologie vocale pour extraire automatiquement ces indices, et promet d’apporter une évaluation cohérente, précise et rapide de la santé cognitive du patient âgé.

Engager une conversation virtuelle avec le patient

Le système utilise un agent virtuel affiché sur un écran qui engage la conversation avec le patient et lui pose des questions qui permettent l’évaluation de la mémoire, inspirées de celles utilisées dans les consultations externes et les tests cognitifs standards. Ainsi, l’outil virtuel utilise aussi des descriptions d'images et des tests de fluence verbale. L'outil utilise ensuite l'intelligence artificielle et la technologie d’analyse de la parole pour identifier les modèles de langage et de parole et rechercher des signes de démence, de maladie d'Alzheimer ou d'autres troubles cognitifs.

La technologie pourrait jouer un rôle clé dans une détection primaire des démences

L’objectif est en effet, pour tous les systèmes de santé et en regard du vieillissement des populations, de réduire la charge qui pèse sur les services d'évaluation et de diagnostic des démences, en disposant d’une première orientation avant des tests cognitifs supplémentaires.

 

Un outil diagnostique primaire ou secondaire : le système est adapté au diagnostic primaire et secondaire et permet aussi de valider un premier diagnostic posé par exemple, par un médecin généraliste. Dans ce cas, CognoSpeak envoie ses résultats au médecin qui peut, le cas échéant, orienter le patient vers une clinique ou un service plus spécialisé.

 

Un test à domicile : CognoSpeak est accessible via un navigateur web, donc le patient peut passer le test de son domicile, sans avoir à se déplacer. Cela permet aussi d’éviter le stress associé à un rendez-vous à l’hôpital, stress qui peut également biaiser le test.

 

Un test de précision : l'équipe assure une précision de 90% à distinguer les patients atteints de la maladie d'Alzheimer vs en bonne santé cognitive.

 

Un test encore en phase de recherche : développé par le Dr Dan Blackburn et le professeur Heidi Christensen des départements de neuroscience et d'informatique de l'Université de Sheffield, le système CognoSpeak va être testé plus largement : l’équipe recherche actuellement pour cet essai, des centaines de patients suivis dans les cliniques ou services hospitaliers britanniques.

 

Alors que l’attente d'un éventuel diagnostic de démence peut être une période très anxiogène pour les patients et leurs familles, cet outil raccourcit l’attente des résultats et permet de commencer les traitements plus tôt.

 

A l’ère de la téléconsultation, l’outil pourrait transformer la façon dont la démence et d'autres troubles de la mémoire sont diagnostiqués en accélérant leur détection et leur évaluation et finalement leur traitement.

Plus sur le Blog Diagnostic
Plus sur le Blog Neuro

Autres actualités sur le même thème