Vous recherchez une actualité
Actualités

DÉPRESSION: Ces nutraceutiques qui peuvent booster les antidépresseurs

Actualité publiée il y a 3 années 4 mois 3 semaines
American Journal of Psychiatry

La dépression touche environ 350 millions de personnes dans le monde et la majorité de ces patients ne parviendra pas, en dépit des multiples traitements antidépresseurs disponibles, à la rémission définitive. Pourtant, des bénéfices possibles de certains facteurs ou compléments alimentaires pouvant réduire cet échec -ou le risque dépressif- ont déjà été documentés. Et parmi ces facteurs, les omega-3. Mais pas seulement, conclut ce nouvel examen de la littérature internationale : au nombre de ces suppléments nutritionnels dont les omega-3 ou huiles de poisson, la SAMe (S-adénosylméthionine ), le methylfolate et la vitamine D, qui, selon ces conclusions présentées dans l’American Journal of Psychiatry semblent tous augmenter les effets des médicaments.

Une récente méta-analyse de 13 études, publiée dans la revue Translational Psychiatry a soutenu le lien entre supplémentation en omega-3 (EPA et DHA) et réduction du trouble dépressif majeur. Cette analyse accordait même l'avantage aux omega-3, avec des effets rapportés a minima similaires à ceux obtenus avec les antidépresseurs, en cas de traitement antidépresseur. Cette nouvelle étude de l'Université de Melbourne confirme les effets bénéfiques des oméga-3, de la S-adénosylméthionine (SAMe), un métabolite naturellement présent dans les cellules et produit dans le foie, du methylfolate, une forme bioactive du folate (ou vitamine B9), et de la vitamine D. Cette fois, en complément du traitement antidépresseur.


Les chercheurs de Melbourne et de Harvard ont examiné 40 essais cliniques et passé en revue les preuves des effets des suppléments nutritionnels ou nutraceutiques dans le traitement de la dépression clinique en combinaison avec les différents antidépresseurs (ISRS (inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine), SNRI (inhibiteurs de la recapture (ou du recaptage) de la sérotonine-noradrénaline) et les antidépresseurs tricycliques (l'amitriptyline et l'imipramine)).

· La première conclusion de l'analyse est l'effet significatif vs placebo, des oméga-3 de l'huile de poisson en combinaison avec des antidépresseurs : une différence décrite par les auteurs comme « très importante par rapport à un placebo et « passionnante » car « l'approche est sûre, de type traitement « ordinaire » et fondée sur des preuves ».

· L'analyse révèle également des preuves en faveur du méthylfolate, de la vitamine D, et de la SAMe lorsque ces compléments sont pris avec des antidépresseurs.

· Les résultats restent en revanche mitigés pour le zinc, la vitamine C et le tryptophane (un acide aminé), l'acide folique et l'inositol (vitamine B7).

Alors qu'une forte proportion de personnes qui souffrent de dépression ne parviennent pas à la rémission après traitement antidépresseur, il existe un besoin non satisfait important que pourraient venir combler ces suppléments. De plus, concluent les chercheurs, si la plupart des médecins sont conscients des bienfaits des acides gras oméga 3, un grand nombre ignore qu'il est bénéfique de les combiner avec des antidépresseurs, pour un meilleur résultat.

Autres actualités sur le même thème