Vous recherchez une actualité
Actualités

DÉVELOPPEMENT : À 1 an les bébés quantifient, à 4 ils comptent

Actualité publiée il y a 1 semaine 1 jour 15 heures
Developmental Science
De petits enfants âgés de 14 et 18 mois sont capables de faire la différence entre « un » et plusieurs

Les bébés comprennent l’intérêt de compter bien plus tôt qu’on ne le pensait, révèle cette équipe de pédiatres de l’Université Johns Hopkins, et des années avant de savoir dire « 1, 2, 3… ». Cette expérience menée chez des petits enfants âgés de 14 et 18 mois montre qu’ils sont capables de faire la différence entre « un » et plusieurs, et de comprendre lorsqu’un adulte a énuméré des objets, qu’il en reste encore. Ainsi, bien avant de savoir eux-mêmes compter, les bébés qui entendent les adultes compter ont déjà bien compris que c'est une question de quantité.

 

« Bien qu'ils soient encore dans l’incapacité de comprendre la signification exacte des mots qui désignent les nombres, les bébés savent déjà ce que signifie l’action de compter, résume l'auteur principal, Lisa Feigenson, chercheur en sciences cognitives à l'Institut Johns Hopkins, spécialisée dans le développement des capacités numériques chez les enfants. « Au-delà », ajoute-t-elle, « et très tôt, les bébés ont déjà une compréhension assez sophistiquée du monde. Ils essaient déjà de comprendre ce que les adultes disent, et ces compétences incluent ce domaine du calcul ».

1 an et demi : l’âge de la quantité, 4 ans : l’âge des premiers chiffres

La plupart des enfants ne comprennent pas le sens des chiffres avant, généralement, l'âge de 4 ans environ et pourtant nous leur proposons des livres qui leur apprennent à compter et nous comptons à voix haute avec les tout-petits. Avant 4 ans, les enfants n’ont-ils vraiment aucune idée de ce que compter signifie ? Ces chercheurs ont observé le comportement de nourrissons âgés de 14 à 18 mois alors que des jouets, peluches ou voitures, étaient cachés dans une boîte dont ils ne pouvaient pas voir l'intérieur, mais qu'ils pouvaient éventuellement atteindre. Les chercheurs comptaient à haute voix chaque jouet au moment de le déposer dans la boîte en disant par exemple : « 1, 2, 3, 4 petits chiens ! ». Et parfois les chercheurs ne les comptaient pas. L’expérience montre que :

  • Lorsque les animateurs ne comptent pas, les bébés ne semblent pas se rappeler que la boîte contient 4 jouets. Ils se montrent distraits dès que les chercheurs en retirent un, comme s'il n'y en avait pas d'autre ;
  • lorsque les animateurs comptent les jouets en les mettant dans la boîte, les bébés s'attendent clairement à en voir retirer plus d'un. Ils ne se souviennent pas de leur nombre exact mais ils se souviennent de leur nombre approximatif ! « Lorsque nous comptons les jouets pour les bébés avant de les cacher, les bébés se montrent déjà à même de se rappeler combien de jouets il y avait ».

 

Les chercheurs mêmes se déclarent surpris par ces résultats, les premiers à montrer que les très jeunes enfants ont déjà, lorsque d'autres personnes comptent, une bonne notion de la quantité. L'équipe mène actuellement d’autres études pour tenter de déterminer si la pratique du comptage précoce pourrait permettre de développer encore ces compétences.

Autres actualités sur le même thème