Vous recherchez une actualité
Actualités

DIABÈTE : 10% de poids corporel en moins et c’est la rémission ?

Actualité publiée il y a 8 mois 2 semaines 4 jours
Diabetic Medicine
Une perte de poids « réalisable » estimée ici à 10% du poids corporel permet de parvenir à une rémission du diabète de type 2

Selon cette équipe de l’Université de Cambridge, une perte de poids « réalisable » estimée ici à 10% du poids corporel permet de parvenir à une rémission du diabète de type 2. Des résultats qui semblent d’ailleurs en ligne avec de nombreuses études en cas de chirurgie bariatrique. Ces données, présentées dans la revue Diabetic Medicine, sont donc en faveur d'interventions sur le mode de vie, supportables mais "observables" par la majorité des patients.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

Le diabète de type 2 touche 400 millions de personnes dans le monde et augmente le risque de maladie cardiaque, d'accident vasculaire cérébral, de cécité et d'amputation. Si l’on sait que la maladie peut être gérée par une combinaison de changements de mode de vie et de médicaments, une restriction calorique et une perte de poids importantes sont également des mesures documentées comme efficaces pour gérer la maladie : ainsi, un régime hypocalorique intensif basé sur un apport quotidien total limité à 700 calories pendant 8 semaines a été associé à une rémission chez près de 9 patients diabétiques sur 10 récemment diagnostiqués et chez la moitié des patients diabétiques atteints de longue date. Cependant cette étude prône une perte de poids plus progressive et « réalisable ».

Se débarrasser du diabète, c'est possible avec une perte de 10% du poids

Dans cette étude, les participants qui ont perdu au moins 10% de leur poids au cours des 5 années suivant directement le diagnostic de diabète de type 2 ont plus de chances de parvenir à une rémission. Ces résultats suggèrent -pratiquement pour la première fois- qu'il est possible de guérir de la maladie sans intervention trop intensive sur le mode de vie -dont la restriction alimentaire intense- et sans traitement médicamenteux ? Mais il va sans dire, tout en adhérant à un mode de vie globalement sain.

Jusque-là, il existait peu de preuves de cette efficacité d’interventions moins intensives, plus réalisables et donc observables par une population plus large. L’équipe de l'Université de Cambridge a analysé les données de l'essai ADDITION-Cambridge, une étude de cohorte prospective menée auprès de 867 participants, âgés de 40 et 69 ans et tout juste diagnostiqués avec un diabète. Cette analyse montre que :

  • 257 participants (30%) parviennent à une rémission après 5 ans de suivi ;
  • Les participants qui ont perdu 10% ou plus de poids corporel au cours des 5 premières années suivant le diagnostic sont plus de 2 fois plus susceptibles d'entrer en rémission que les personnes qui ont maintenu le même poids.

 

 

La gestion du poids, condition de la rémission oui, mais …Bien évidemment, ces résultats viennent renforcer l’importance de la gestion du poids, dans le diabète de type 2. Mais, alors que jusque-là seules des mesures assez radicales telles que des programmes intensifs de perte de poids avec une restriction calorique extrême étaient préconisées, cette étude nous apprend qu’une perte de poids plus modeste mais réalisable par beaucoup plus de patients, peut permettre de contrôler et même d'inverser la maladie.

 

Alors comment aider au mieux les patients diabétiques de type 2 à atteindre une perte de poids durable ? L'équipe lance actuellement une étude intitulée GLoW (Glucose Lowering through Weight management) auprès de personnes diagnostiquées avec un diabète de type 2 au cours de ces 3 dernières années et pouvant se rendre dans l'un des sites de l’étude.

Autres actualités sur le même thème