Vous recherchez une actualité
Actualités

DIABÈTE : Bien gérer l’HTA pour prévenir les lésions organiques mortelles

Actualité publiée il y a 2 semaines 5 jours 3 heures
Clinical and Experimental Hypertension
Une pression artérielle très élevée est le principal facteur de lésion des organes vitaux chez les diabétiques, l'intervention la plus importante pour prévenir les urgences hypertensives est donc de mieux gérer la pression artérielle des patients

Environ 1% à 2% des patients hypertendus seront confrontés à une urgence hypertensive au cours de leur vie, et la probabilité est encore plus élevée chez les patients diabétiques. Cette étude de l’Université Rutgers et de la Rutgers School of Nursing (New Jersey) suggère que l'hypertension artérielle -et pas seulement le diabète-, est responsable, chez les patients diabétiques de graves lésions organiques qui peuvent aller jusqu’à menacer le pronostic vital. Un contrôle rigoureux de la pression artérielle s’impose chez ces patients. Des conclusions à lire dans la revue Clinical and Experimental Hypertension.

 

L'étude est menée auprès de 783 patients diabétiques et 1.001 patients témoins, non diabétiques fréquentant un service d'urgence d'un hôpital du New Jersey, qui offre ses soins majoritairement aux communautés afro-américaines. L’étude est présentée comme la première à examiner les facteurs de risque et la prévalence des urgences hypertensives chez ce groupe de diabétiques touché de manière disproportionnée par les complications de l'hypertension. L’analyse montre que :

  • les participants diabétiques et les non-diabétiques ayant une urgence hypertensive présentent des taux similaires de lésions graves aux organes cibles.
  • cela suggère que les lésions graves aux organes vitaux ne sont pas uniquement dues au diabète, mais aussi à la pression artérielle très élevée qui peut l'accompagner.

 

 

Les urgences hypertensives sont associées à des lésions cérébrales, cardiaques et rénales mettant la vie en danger, soulignent les auteurs. On estime qu'environ 1% à 2% des patients hypertendus seront confrontés à une urgence hypertensive au cours de leur vie, et la probabilité est encore plus élevée chez les personnes atteintes de diabète. Sur le plan cardiaque, la recherche concorde avec une autre étude récente, qui montrait qu'une hypertension non contrôlée était associée à une augmentation de 57% du risque de maladie cardiovasculaire chez les personnes atteintes de diabète.

 

« Une pression artérielle très élevée est le principal facteur de lésion des organes vitaux chez les diabétiques, l'intervention la plus importante pour prévenir les urgences hypertensives est donc de mieux gérer la pression artérielle des patients », conclut l’auteur principal, le Dr Benenson, qui suggère « des interventions soigneusement sélectionnées pour améliorer l'adhésion des patients aux médicaments, et des stratégies qui aident les professionnels à surmonter l'inertie clinique lorsque les objectifs en matière de pression artérielle ne sont pas atteints ».

Autres actualités sur le même thème

Pages