Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

DIABÈTE de type 2 : Attention aux additifs nitrites

Actualité publiée il y a 1 année 2 mois 22 heures
PLoS Medicine
Ces additifs à base de nitrite, utilisés comme additifs alimentaires pour augmenter la durée de conservation, s’avèrent en effet associés à un risque accru de diabète de type 2 (Visuel  Adobe Stock 240291333)

Ces additifs à base de nitrite, utilisés comme additifs alimentaires pour augmenter la durée de conservation, s’avèrent en effet associés à un risque accru de diabète de type 2, conclut cette analyse française, des données de la cohorte  NutriNet-Santé, présentée dans la revue PLoS Medicine.  

 

Les nitrites et les nitrates naturellement présents dans l'eau et le sol, ingérés à partir de l'eau potable sont également utilisés par l’industrie alimentaire pour augmenter la durée de conservation. L'équipe de chercheurs en épidémiologie nutritionnelle de l'Inserm, de l'INRAE, du Cnam et de l'Université Sorbonne Paris Nord, Bobigny suggère ici une association entre l'exposition alimentaire aux nitrites et risque de diabète de type 2.

 

Si l’Anses a recommandé de réduire l’utilisation des nitrites utilisés comme additifs alimentaires, leur rôle dans le dysfonctionnement métabolique et le diabète de type 2 chez l'Homme reste mal compris. Cette nouvelle étude éclaire la relation entre l'exposition alimentaire aux nitrites/nitrates et le risque de diabète de type 2.

 

L’étude analyse les données d’exposition détaillée aux nitrites/nitrates de 104.168 participants de la cohorte prospective NutriNet-Santé, puis développé un modèle statistique afin d’analyser les effet de l’exposition sur la santé métabolique. L’analyse confirme que :

 

  • les participants signalant un apport plus élevé de nitrites dans l'ensemble et spécifiquement à partir d'additifs alimentaires, présentent un risque plus élevé de diabète de type 2 ;
  • aucune association n’est en revanche identifiée entre les nitrates et le risque de diabète de type 2.

 

Les auteurs précisent que des recherches supplémentaires seront nécessaires pour valider ces résultats. En particulier parce que les apports en nitrates/nitrites sont issues de données autodéclarées et que l'exposition spécifique des participants aux nitrites/nitrates n’a pu être confirmée à l'aide de biomarqueurs biologiques. Ensuite, certains facteurs de confusion, notamment démographiques et de mode de vie, n’ont pas été pris en compte dans l’analyse.  

 

Cependant ces conclusions constituent un nouvel indice dans le contexte des discussions actuelles sur la réduction des additifs nitrites dans certains aliments, en particulier dans les viandes transformées.

 

Dans l’attente de prochaines recherches, la recommandation est à la

réduction de la consommation d'aliments contenant de ces additifs controversés, dont le nitrite de sodium.

Plus sur le Blog Cancer
Plus sur le Blog Diabète
Plus sur le Blog Nutrition

Autres actualités sur le même thème