Vous recherchez une actualité
Actualités

DIABÈTE de TYPE 2 : Il n’est pas irréversible !!!

Actualité publiée il y a 2 années 3 mois 3 jours
Association européenne pour l'étude du diabète (EASD 2017)
Le diabète « sucré », c’est une condition réversible et on peut "s'en débarrasser"

 

Le diabète « sucré », c’est une condition réversible et on peut "s'en débarrasser", affirme le professeur Roy Taylor de l'Université de Newcastle (UK) expert depuis 40 ans de la condition. Ses conclusions présentées au Congrès 2017 de l’EADS à l'Association européenne pour l'étude du diabète (Lisbonne) confirment que le suivi d’un régime à faible teneur en calories peut en effet inverser l’ensemble des facteurs responsables de la maladie. Un encouragement pour les patients diabétiques, de plus en plus nombreux, qui trouveront ici tous les arguments pour opter pour un nouveau mode de vie.

 

Plusieurs recherches menées à l'Université de Newcastle ont démontré que les patients diabétiques de type 2 qui suivent suffisamment longtemps un régime hypocalorique peuvent « inverser » l’évolution de leur maladie et « ce renversement » de situation reste possible dans les 10 années qui suivent l’apparition du diabète.

 

Un rappel des causes et des mécanismes en jeu :

  • l'excès de calories conduit à l'excès de graisse dans le foie ;
  • le foie répond peu à l'insuline et produit trop de glucose ;
  • l'excès de graisse dans le foie est transmis au pancréas, ce qui entraîne l'échec des cellules productrices d'insuline ;
  • perdre moins de 1 gramme de graisse du pancréas grâce à un régime alimentaire peut suffire à « redémarrer » la production normale d'insuline et inverser le diabète de type 2 ;
  • cette inversion de l’évolution du diabète reste possible pendant au moins les 10 années suivant le diagnostic.

 

 

S'engager dans un régime à faible teneur en calories pour échapper à la spirale des médicaments : Le Dr Roy Taylor rapporte les témoignages de ses patients : « la seule option pour éviter l’enchainement inévitable de nouveaux médicaments et de nouvelles comorbidités est d’adhérer à un régime faible en calories ».

 

Se débarrassez de la graisse pour inverser son diabète : l’équipe rappelle que le diabète de type 2 est causé par l'excès de graisse au sein du foie et du pancréas qui provoque une mauvaise réponse du foie à l'insuline. Comme l'insuline contrôle le processus normal de fabrication du glucose, le foie produit alors trop de glucose. Simultanément, l'excès de graisse dans le foie accélère le processus normal de distribution de graisse sur tous les tissus. Dans le pancréas, cet excès de graisse provoque l'échec des cellules productrices d'insuline. L’étude « CounterPoint » montre que si l'excès de nourriture est fortement réduit par un régime très faible en calories, tous ces facteurs anormaux sont alors inversés : en effet, le régime entraine :

  • une chute rapide et importante du taux de graisse dans le foie,
  • la sensibilité à l'insuline hépatique est alors normalisée, dans les 7 jours qui suivent le début du régime,
  • la glycémie à jeun redevient normale en 7 jours,
  • à 8 semaines, la teneur élevée en graisse du pancréas est réduite,
  • à 8 semaines, la sécrétion normale d'insuline est rétablie, avec un contrôle normal de la glycémie.

 

 

Maintenir ensuite le poids de santé pour maintenir le diabète à distance : si l’inversion de la maladie ne peut se faire que par une perte de poids substantielle, si cette inversion peut se faire même des années après l’apparition de la maladie, une fois atteinte et réalisée, le métabolisme normal peut persister à long terme, mais à une condition, ne pas reprendre de poids. Dans ces 2 études menées à Newcastle, le régime conçu comme programme expérimental a été apprécié par les participants : bien qu’associé à la faim et à la fatigue chez la plupart participants, il a permis une amélioration très rapide du bien-être. Le programme suit le principe « One, Two », 1 étant la période de perte de poids, 2 étant celle du maintien du poids à long terme via une restriction calorique plus modeste et l’augmentation de l’activité physique.

Une étude, le Diabetes Remission Clinical Trial (DiRECT) est aujourd’hui en cours pour déterminer si cette approche générale est applicable en routine en soins primaires.

 

Plus d’infos sur le régime alimentaire qui inverse le diabète de type 2

Autres actualités sur le même thème