Vous recherchez une actualité
Actualités

DIABÈTE de type 2 : La nouvelle insuline qui ne s’injecte qu’une fois par semaine

Actualité publiée il y a 1 mois 2 semaines 1 jour
ENDO 2021
Cette nouvelle insulinothérapie hebdomadaire permet aux patients diabétiques de type 2 d'atteindre un contrôle de la glycémie similaire à l'insuline quotidienne (Visuel Adobe stock 62404725)

Cette nouvelle insulinothérapie hebdomadaire permet aux patients diabétiques de type 2 d'atteindre un contrôle de la glycémie similaire à l'insuline quotidienne, conclut cette étude du National Research Institute de Los Angeles. Ces résultats, d’essais cliniques de phase II, présentés lors de l’ENDO 2021, la réunion annuelle de l'Endocrine Society, montrent un nombre réduit d'épisodes d'hypoglycémie et une sécurité comparable. Un espoir pour les patients diabétiques sous insulinothérapie, avec, à la clé, une meilleure qualité de vie.

 

Il s’agit d’une nouvelle insuline, à injecter à un rythme hebdomadaire, et qui démontre, selon cet essai clinique de phase II, une efficacité et une sécurité similaires et un taux inférieur d'épisodes d'hypoglycémie par rapport à une insuline basale quotidienne.

Une grande avancée pour l’insulinothérapie et les patients diabétiques

L’étude a comparé un médicament expérimental appelé insuline basale Fc (BIF : basal insulin Fc) à l'insuline dégludec, une insuline à injection quotidienne disponible depuis plusieurs années. L’essai montre que :

  • le « BIF » se révèle très prometteur en tant qu'insuline basale à injecter une fois par semaine.

L’auteur principal, le Dr Juan Frias, directeur médical du National Research Institute de Los Angeles, rappelle que réduire le nombre d’injections permet d’améliorer l'observance de l'insulinothérapie, donc d’obtenir de meilleurs résultats chez les patients. Une administration hebdomadaire est également un argument pour amorcer une insulinothérapie lorsque les médicaments oraux seuls ne permettent plus un contrôle satisfaisant de la glycémie.

 

L'essai clinique mené sur une durée de 32 semaines auprès de 399 patients diabétiques de type 2, déjà utilisateurs d'insuline basale associée à des médicaments antidiabétiques oraux (ADO). Les patients ont été répartis de manière aléatoire dans 3 groupes de traitement : des injections hebdomadaires de BIF avec 2 dosages différents ou des injections standard d'insuline dégludec une fois par jour. L’objectif de glycémie à jeun pour les patients recevant du BIF était de 140 milligrammes par décilitre (mg / dL) ou moins et de 120 mg / dL ou moins, et pour l'insuline dégludec de 100 mg / dL ou moins.

  • Par rapport à l'insuline dégludec, les patients prenant du BIF par injection hebdomadaire ont obtenu un contrôle de la glycémie à long terme similaire, tel que mesuré par l'hémoglobine glyquée (HbA1C) ; l’amélioration moyenne de HbA1C s’élève à 0,6% pour l’insuline BIF et à 0,7% pour l'insuline dégludec ;
  • l'utilisation du BIF a permis de réduire de manière significative les taux d'hypoglycémie ou de sucre dans le sang ;
  • l’utilisation du BIF montre une action plus stable et plus prévisible que les insulines basales quotidiennes ;
  • l’insuline BIF a lez même profil de sécurité que l'insuline dégludec.

 

D’autres essais cliniques sont déjà en cours avec l’insuline BIF chez des patients atteints de diabète de type 1 et d'autres groupes spécifiques de patients atteints de diabète de type 2.

 

NB : L’étude a été soutenue par le Laboratoire Eli Lilly.

Autres actualités sur le même thème