Vous recherchez une actualité
Actualités

DIABÈTE : La rémission c’est 3 mois de glycémie normale sans médicaments

Actualité publiée il y a 1 mois 3 semaines 3 jours
Diabetologia
Les personnes atteintes de diabète de type 2 devraient être considérées en rémission après avoir maintenu une glycémie normale pendant 3 mois ou plus, sans prendre de médicaments contre le diabète (Visuel Adobe Stock 222969459)

Les personnes atteintes de diabète de type 2 devraient être considérées en rémission après avoir maintenu une glycémie normale pendant 3 mois ou plus, sans prendre de médicaments contre le diabète, souligne cette nouvelle déclaration de consensus de l'Endocrine Society, de l'Association européenne pour l'étude du diabète (EASD), de Diabetes UK et de l'American Diabetes Association (ADA), publiée dans la plupart des revues spécialisées sur le diabète, dont Diabetologia, mais aussi  le Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism, Diabetic Medicine and Diabetes Care.

 

Alors qu’environ 10 % des populations des pays riches souffrent de diabète, que la prévalence de la maladie continue à progresser avec l’épidémie d’obésité et le vieillissement des populations, la rémission doit être un objectif de santé publique, clair et précis, et les facteurs d’incidence et de rechute doivent être mieux connus. Ce consensus qui définit clairement la rémission par une durée de plusieurs mois sans anomalie glycémique, va dans le sens d’une observance parfaite du traitement et de l’autosurveillance, mais aussi dans celui d'un soutien continu des professionnels et des proches, pour prévenir la rechute ou un épisode hyperglycémique.

 

 « Un taux d'HbA1c (glycémie moyenne) inférieur à 6,5% au moins, 3 mois après l'arrêt du traitement

doit être le critère de diagnostic standard d’une rémission du diabète », explique l’un des auteurs principaux, le Dr Matthew Riddle de l’Oregon Health. & Science University (Portland).

 

La rémission du diabète n’est plus un événement rare, les auteurs font de nouvelles suggestions à leurs confrères cliniciens ; de nombreux cliniciens diagnostiquent, traitent mais aussi « surveillent » des patients diabétiques en rémissions. A ces confrères, les auteurs rappelent quelques critères leur permettant de mieux évaluer/diagnostiquer la rémission du diabète. En particulier :

  • lorsque l'HbA1c n'est pas un marqueur fiable du contrôle glycémique à long terme, une glycémie à jeun inférieure à 126 mg/dL (<7,0 mmol/L) ou une HbA1c estimée inférieure à 6,5 % calculée à partir des valeurs CGM (mesure de la glycémie en continu) peuvent être utilisées comme des critères alternatifs ;
  • le test de l'HbA1c documentant une rémission doit être effectué juste avant une intervention et au plus tôt 3 mois après le début de l'intervention ou l'arrêt de toute thérapie hypoglycémiante ;
  • les tests ultérieurs de maintien à long terme d'une rémission doivent être effectués au moins une fois par an- tout comme les tests systématiquement recommandés pour surveiller les éventuelles complications du diabète.

La rémission du diabète peut survenir plus fréquemment, en raison des progrès des traitements,

mais ses conséquences restent mal connues, explique l’un des co-auteurs, le Dr Amy Rothberg de l'Université du Michigan à Ann Arbor.

 

« Nous appelons même à des études pour évaluer les bénéfices de la rémission du diabète de type 2 sur d’autres résultats de santé », ajoutent les chercheurs.

Autres actualités sur le même thème