Actualités

DIABÈTE : Plus il est précoce et plus le risque cardiaque menace

Actualité publiée il y a 2 semaines 7 heures 6 min
Diabetologia et EASD
Le diabète de type 2 d'apparition précoce est lié à un risque significativement plus élevé de maladies et d'événements cardiovasculaires et de décès (Visuel Adobe Stock 223040221)

Le diabète de type 2 d'apparition précoce est lié à un risque significativement plus élevé de maladies et d'événements cardiovasculaires et de décès, conclut cette large étude coréenne portant sur près de 2 millions de participants. Ces données, présentées lors de la Réunion annuelle de l’European Association for the Study of Diabetes (EASD), et à paraître dans la revue Diabetologia, incitent, bien évidemment à une surveillance plus précoce et plus systématique de la glycémie.

 

Le diabète de type 2, la forme la plus courante de diabète, survient généralement chez les personnes d'âge moyen et plus âgées. Cependant, son incidence chez les jeunes adultes devient de plus en plus fréquente, et la maladie se développe alors généralement sous une forme plus agressive qui entraîne un développement plus rapide des complications ainsi que des taux d'hospitalisations plus élevés. Comme les maladies cardiovasculaires sont une cause majeure de décès, il est important de déterminer leur fardeau chez les personnes atteintes de diabète précoce et d'évaluer l'âge auquel le risque de maladie cardiovasculaire commence à émerger.

 

Cette nouvelle analyse révèle en résumé, que les hommes et les femmes qui reçoivent un diagnostic de diabète de type 2 âgés de 40 ans ou moins sont beaucoup plus susceptibles de développer une maladie cardiovasculaire (MCV) et de mourir prématurément, de cause cardiovasculaire.

L’incidence du diabète de type 2 augmente dramatiquement chez les jeunes

L'étude a suivi durant 6 ans, plus de 634.000 participants ayant reçu un diagnostic récent de diabète de type 2 appariés à plus de 1,2 million de témoins, exempts de diabète. Les chercheurs ont bien pris en compte les facteurs de confusion possibles, dont l'âge, le sexe et les antécédents de maladie cardiovasculaire, y compris de crise cardiaque, d’angor, d’insuffisance cardiaque, d’accident vasculaire cérébral et de maladie artérielle périphérique.

 

  • Au cours du suivi, 40 % des participants atteints de diabète précoce vs 23 % des témoins exempts de diabète ont eu une crise cardiaque, un accident vasculaire cérébral ou sont décédés de cause cardiovasculaire ;
  • le risque de complications cardiovasculaires se confirme fortement lié à l'âge et au diabète précoce ;
  • les personnes atteintes de diabète précoce, soit âgées de 40 ans ou moins, encourent un risque multiplié par 5 de maladie cardiaque,
  • un risque multiplié par 7 d’hospitalisation pour une insuffisance cardiaque ;
  • un risque plus que multiplié par 5 de décès de cause cardiovasculaire, ou toutes causes ;
  • tous les risques diminuent progressivement avec chaque décennie d’âge du diagnostic de diabète, mais restent statistiquement significatifs, en cas de diagnostic précoce.

 

Cette très large analyse met clairement en évidence les implications très sérieuses pour la santé d’un diabète de type 2 à l’âge adulte jeune, mal contrôlé, conclut l’auteur principal, le Dr Da Hea Seo de l'Université Inha (Corée du Sud) :

 

« Cette vaste étude de cohorte basée en population générale montre clairement qu’être plus jeune au moment du diagnostic de diabète est associé à un risque plus élevé de décès et de complications cardiovasculaires. La surveillance et la prise en charge des jeunes atteints de diabète, qui s'est traditionnellement concentrée sur le diabète de type 1, devrait mettre davantage l'accent sur le diabète de type 2 ».

Autres actualités sur le même thème