Actualités

HYPERTENSION ARTÉRIELLE : Elle passe souvent par le diabète

Actualité publiée il y a 3 mois 3 semaines 2 jours
Frontiers in Cardiovascular Medicine
Chez les jeunes adultes, la rigidité artérielle augmente indirectement la pression artérielle via une augmentation de la résistance à l'insuline mais pas par l’augmentation de la graisse corporelle (Visuel Frontiers in Cardiovascular Medicine).

La rigidité artérielle, un facteur de risque majeur d'hypertension (HTA), a déjà été associée au diabète, et son incidence a tendance à augmenter chez les adolescents. Cette nouvelle étude, menée à l’University of Eastern Finland, montre que chez les jeunes adultes, la rigidité artérielle augmente indirectement la pression artérielle via une augmentation de la résistance à l'insuline mais pas par l’augmentation de la graisse corporelle. Ainsi, même des jeunes, de poids normal peuvent développer une HTA. Ces données, publiées dans la revue Frontiers in Cardiovascular Medicine apportent une nouvelle compréhension des voies par lesquelles la pression artérielle est augmentée, même chez des groupes plus jeunes, à poids de santé et physiquement actifs.

 

En d’autres termes, il existe d’autres mécanismes chez les jeunes par lesquels la rigidité artérielle favorise une pression artérielle trop élevée. La connaissance de ces mécanismes est essentielle car elle peut contribuer au dépistage, à l'identification et au diagnostic précoce de l'hypertension chez les adultes plus jeunes, afin de prévenir cette « maladie tueuse silencieuse » et ses séquelles, plus tôt dans la vie.

Ainsi, la rigidité artérielle peut être corrélée à une augmentation de la résistance à l'insuline chez les adolescents et les jeunes adultes- même si chez les adultes, de précédents essais cliniques visant à réduire la rigidité artérielle n'ont pas été prometteurs.

Par quelle voie la pression artérielle augmente chez les adultes plus jeunes de poids normal,

via une augmentation de la graisse corporelle ou via la résistance à l'insuline ? C’est cette dernière voie qui semble la plus fréquente selon cette étude.

 

Se concentrer en priorité sur la réduction de la résistance à l'insuline : les auteurs appellent donc à lancer des essais cliniques sur la réduction de la rigidité artérielle chez les adolescents et dans l’attente des résultats, de se concentrer en priorité, chez les jeunes hypertendus, sur la réduction de la résistance à l'insuline :

« il s’agit donc d’augmenter l'activité physique, de réduire le temps passé devant l’écran, d’arrêter de fumer ou de vapoter, de limiter la consommation de sucre, sans oublier de réduire les apports en sel, d’augmenter les apports en légumes et en fibres et d’opter pour de bonnes habitudes de sommeil quotidien optimales", résume l’auteur principal, Andrew Agbaje, médecin et épidémiologiste à l'Université.

Plus sur le Blog Diabète

Autres actualités sur le même thème