Actualités

DIVERTICULITE : Les antibiotiques ne sont plus automatiques

Actualité publiée il y a 7 mois 1 semaine 1 jour
Annals of Internal Medicine
La diverticulite, une inflammation des diverticules, de petites poches présentes dans la muqueuse du gros intestin (côlon) peut être gérée globalement plus simplement (Visuel Adobe Stock 119677224)

La diverticulite, une inflammation des diverticules, de petites poches présentes dans la muqueuse du gros intestin (côlon) peut être gérée globalement plus simplement, en prenant en charge la plupart des patients en ambulatoire et certains patients même, sans antibiotiques. 2 nouvelles lignes directrices cliniques sur le diagnostic et la prise en charge de la diverticulite viennent ainsi d’être publiées par l’American College of Physicians dans les Annals of Internal Medicine, axées sur la gestion préférentielle de la maladie en ambulatoire et avec moins de médicaments, et pour une meilleure qualité de vie.

 

Ces options de gestion plus douces de la diverticulite valent pour les formes non complexes de la maladie, les patients atteints d'une maladie plus complexe devant être référés pour une coloscopie après l'épisode initial s'ils n'ont pas eu de coloscopie récente.

 

La diverticulite est une inflammation des diverticules, de petites poches bombées présentes dans la muqueuse du gros intestin (côlon) et les épisodes de diverticulite aiguë sont généralement simples. La diverticulite non complexe fait référence à une inflammation localisée, tandis que la diverticulite complexe fait référence à une inflammation associée à un abcès, un phlegmon, une fistule, une obstruction, un saignement et une perforation. Ses symptômes comprennent une douleur abdominale, plutôt du côté gauche inférieur de l’abdomen, des ballonnements, des nausées et vomissements, la constipation ou la diarrhée et parfois de la fièvre.

2 nouvelles lignes directrices cliniques sur son diagnostic et sa prise en charge

Selon ces 2 nouvelles directives cliniques de l'American College of Physicians (ACP), la diverticulite non complexe peut être traitée en ambulatoire sans antibiotiques. Ces directives sont basées sur les meilleures preuves disponibles de la littérature et notamment de revues systématiques menées par le Brown Evidence-based Practice Center, financé par l'Agence pour la recherche et la qualité des soins de santé (AHRQ). Les chercheurs ont extrait les données, pris en compte le risque de biais sur le diagnostic, le traitement et la prise en charge de la diverticulite aiguë, et toutes les études ont été évaluées pour leur niveau de qualité. Ont été pris en compte, les avantages et les inconvénients cliniques, la précision des tests, les valeurs et les préférences des patients et la prise en compte des dépenses de santé.

 

Parmi les principales recommandations,

  • utiliser la tomodensitométrie abdominale pour les patients lorsqu'il existe une incertitude diagnostique chez un patient suspecté d'avoir une diverticulite colique aiguë du côté gauche ;
  • prendre en charge la plupart des patients atteints de diverticulite aiguë du côlon gauche en ambulatoire ;
  • gérer initialement certains patients atteints de diverticulite colique aiguë non complexe du côté gauche sans antibiotiques ;
  • orienter les patients vers une coloscopie en cas de premier épisode de diverticulite colique complexe du côté gauche (pour les patients n’ayant pas eu de coloscopie récente) ;
  • ne pas utiliser la mésalamine (anti-inflammatoire) pour prévenir les diverticulites récurrentes ;
  • discuter de la chirurgie élective en cas de diverticulite récurrente après un traitement initial ou en cas de risque élevé de récurrence chez les patients atteints de diverticulite non complexe et persistante ou récurrente, ou même de diverticulite complexe ;
  • discuter avec le patient de l’opportunité ou non d’une telle intervention chirurgicale en fonction des avantages et des inconvénients, du coût mais aussi des préférences du patient.

 

Des directives cliniques importantes en regard de la prévalence croissante de la diverticulite en raison du vieillissement des populations mais d’un objectif de vieillissement en bonne santé et avec une bonne qualité de vie.

Autres actualités sur le même thème