Vous recherchez une actualité
Actualités

DYSCALCULIE: Les petits nombres à droite et les grands à gauche!

Actualité publiée il y a 3 années 8 mois 2 semaines
Cerebral Cortex

Les nombres sont traités dans différents hémisphères du cerveau, quand ils sont petits ou bien grands, suggère cette étude de l’Imperial College London qui ouvre de nouvelles perspectives dans notre compréhension de la façon dont nos cerveaux traitent les nombres. Cette découverte, présentée dans la revue Cerebral Cortex va, au-delà de cette nouvelle compréhension, permettre de développer de nouvelles interventions pour les patients qui ont subi des dommages au cerveau, en raison d’un AVC par exemple ou pour les personnes atteintes de dyscalculie.

Le cerveau est divisé en deux hémisphères, et le gauche contrôle la moitié droite du corps, et vice versa. En règle générale, un côté des hémisphères est plus dominant que l'autre : les personnes droitières présentent plus d'activité dans le côté gauche de leur cerveau. De précédentes études antérieures ont mis en évidence la zone cérébrale de traitement des nombres, le cortex frontopariétal, qui part du haut de la tête jusqu'au-dessus de l'oreille. Mais comment le cerveau décrypte et interprète les nombres reste un mystère. Certes, des observations sur des patients victimes d'AVC, souffrant toujours de séquelles à l'hémisphère droit, ont déjà suggéré que les grands et petits nombres sont traités sur des côtés différents du cerveau. Le Dr Qadeer Arshad, du Département de médecine de l'Imperial et auteur principal de l'étude a cherché à vérifier cette hypothèse chez des volontaires en bonne santé. Les chercheurs ont temporairement « désactivé » soit l'hémisphère gauche ou soit droit du cerveau des participants en utilisant une technique complexe : les participants passaient « le test de réflexe calorique » (caloric reflex test), un test qui consiste à faire couler un peu d'eau chaude ou froide dans l'oreille, conçu pour diagnostiquer les troubles de l'équilibre et de l'oreille interne. Ce test active également les différents côtés du cerveau. Lorsque l'hémisphère droit est activé, les participants invités à choisir un nombre compris entre 50 et 100, disent plutôt 65, en moyenne. Lorsque l'hémisphère gauche du cerveau est activé, le nombre moyen est plutôt de l'ordre de 75. Sur une horloge, lorsque l'hémisphère droit est activé, les participants ont tendance à choisir les nombres les plus petits (1 à 6). Ø Bref, surestimer le point médian d'une série de nombres peut suggérer un hémisphère gauche plus actif. Un résultat « amusant », mais également un point de départ intéressant pour mieux comprendre les troubles comme la dyscalculie et pouvoir développer des interventions ciblées sur …le bon hémisphère.

Autres actualités sur le même thème