Actualités

e-CIGARETTE : Comment elle a relancé le tabagisme chez les jeunes

Actualité publiée il y a 6 mois 1 semaine 5 jours
Pediatrics
Parmi les préoccupations concernant la e-cigarette, le risque qu’elle puisse être une passerelle, pour les jeunes, vers le tabagisme classique (Visuel Adobe Stock 155155330).

Parmi les préoccupations concernant la e-cigarette, le risque qu’elle puisse être une passerelle, pour les jeunes, vers le tabagisme classique. Alors que le débat reste ouvert, certaines études plaidant plutôt en faveur de son rôle de substitut nicotinique, cette étude épidémiologique, menée à l’Université de Californie -San Diego montre que sur 1 million de jeunes devenus des fumeurs quotidiens de tabac, la plupart avait utilisé des e-cigarettes juul. Si ces données à paraître dans la revue Pediatrics, sont des données américaines, elles confirment, presque sans appel, compte-tenu de l'importance de l'échantillon, le passage fréquent du vapotage au tabagisme chez les jeunes, avec une utilisation croissante des dispositifs à forte teneur en nicotine.

 

Aux Etats-Unis ainsi, l'augmentation de la consommation de tabac chez les jeunes américains mineurs suit la même courbe que l'épidémie des années 1990, avant la mise en œuvre des politiques de lutte antitabac, conclut également l’analyse de Karen Messer, professeur de biostatistique à l'École de santé publique Herbert Wertheim. Et pour cause, depuis, la e-cigarette JUUL a considérablement amplifié le marché de la cigarette électronique en introduisant la première cigarette électronique à haute teneur en nicotine, un dispositif de plus élégant aux arômes de bonbons et de fruits. En 2 ans seulement, plus d'1 million de jeunes américains âgés de 14 à 17 ans en 2017 sont devenus de nouveaux fumeurs.

L'augmentation de la cigarette électronique pourrait inverser des décennies de déclin du tabagisme

L’étude a analysé les données de la cohorte PATH (Population Assessment of Tobacco and Health) représentative à l'échelle nationale, menée par le National Institute on Drug Abuse (NIAID/NIH) et l’Agence américaine FDA. L’équipe a pu suivre ainsi 2 cohortes de jeunes et de jeunes adultes âgés de 14 à 34 ans : l'une avec des données d'enquête de référence en 2014 avant la mise sur le marché des produits JUUL, et l'autre en 2017, au cours de la montée en flèche des ventes de JUUL. Les chercheurs ont comparé, pour 5 groupes d’âge, le nombre de participants ayant consommé du tabac pour la première fois et ceux qui sont devenus fumeurs quotidiens de tabac, sur une période de deux ans. L’analyse révèle que :

 

  • plus des 3 quarts des nouveaux fumeurs de tabac mineurs avaient commencé par vapoter ;
  • précisément, en 2019, plus des trois quarts de ces jeunes, nouveaux fumeurs de cigarettes classiques, étaient aussi des utilisateurs quotidiens de cigarettes électroniques ;
  • pour cause, en 2017, les ventes de cigarettes électroniques ont augmenté de 40 % aux États-Unis, avec les ventes de e-cigarettes JUUL. Cette augmentation du marché de la cigarette électronique s’est accompagnée d'une hausse de la consommation quotidienne de cigarettes classiques :
  • 65 % des nouveaux fumeurs étant concentrés dans la tranche d’âge 14 à 17 ans.
  • 600.000 personnes aux États-Unis de moins de 21 ans ont utilisé quotidiennement les produits JUUL en 2019, un taux 2,5 fois supérieur à celui des personnes âgées de 25 à 34 ans ;
  • c’est, en moyenne -aux Etats-Unis- une incidence estimée à 2.284 nouveaux fumeurs de tabac mineurs chaque jour entre 2017 et 2019 ;
  • enfin, au sein de cohorte de 2017, les jeunes âgés de 14 à 17 ans avaient un taux de progression vers la cigarette électronique quotidienne 3,6 fois plus élevé que la cohorte de 2014, et les deux tiers de tous les nouveaux consommateurs quotidiens de tabac étaient âgés de 14 à 17 ans ;
  • un taux d'initiation au tabac qui n'avait plus été observé depuis le début des années 1990, avant la mise en œuvre de mesures de lutte antitabac.

 

Face à ces nouvelles données, qui, en synthèse, montrent que la consommation quotidienne globale de tabac a augmenté, entraînée par une augmentation du vapotage quotidien de la cigarette électronique, en particulier chez les jeunes âgés de 14 à 17 ans, les auteurs appellent les pouvoirs publics à une attention et une action urgentes.

 

« Cette augmentation du vapotage de la cigarette électronique pourrait inverser des décennies de déclin des taux de dépendance au tabac. Plus de la moitié des vapoteurs utilisent désormais des dispositifs jetables aromatisés à haute teneur en nicotine ».

Autres actualités sur le même thème