Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

e-CIGARETTE : Des données sur son effet préventif à l’expérimentation du tabac

Actualité publiée il y a 3 mois 2 semaines 4 jours
JAMA Network Open
Un bilan sur l’usage de la cigarette électronique, avec des conclusions plutôt favorables (Visuel Fotolia 67155887)

Cette équipe du Johns Hopkins Ciccarone Center for Prevention of Cardiovascular Disease (Baltimore) nous propose un bilan sur l’usage de la cigarette électronique, avec des conclusions plutôt favorables, en matière de prévention de l’expérimentation du tabac. Ces données, publiées dans le JAMA Network Open, éclairent notamment la manière dont la pandémie COVID a pu modifier ses usages.

 

Cette analyse  menée à partir des données de 414 755 répondants à l'enquête 2021 de la Behavioral Risk Factor Surveillance System survey conclut, notamment que 71,5 % des participants âgés de 18 à 20 ans ayant déclaré utiliser la cigarette électronique n’avaient jamais utilisé de cigarettes classiques. Des résultats qui soutiennent l’intérêt de la e-cigarette comme dispositif de substitution nicotinique, au moins pour les jeunes adultes.

 

L’analyse, menée en janvier 2023, révèle :

  • une forte prévalence de l'usage de la cigarette électronique chez les adultes américains, en particulier chez les jeunes adultes âgés de 18 à 24 ans qui représentent 18 % des utilisateurs ;
  • au sein de ce groupe d’âge, 72 % n’avaient aucun antécédent de consommation de cigarettes combustibles ;
  • 51 % des participants étaient des femmes ;
  • si les 18 à 24 ans représentaient 12,4 % de la population étudiée ;
  • la prévalence standardisée selon l'âge de l'usage actuel de la cigarette électronique était de 6,9 % , avec près de la moitié des participants utilisant des cigarettes électroniques quotidiennement (3,2 % ;
  • parmi les personnes âgées de 18 à 24 ans, soit 12,4 % de l’échantillon, la prévalence de l'usage de la cigarette électronique est systématiquement plus élevée, avec plus de 19 % déclarant une utilisation actuelle et plus de 9 % déclarant une utilisation quotidienne ;

Parmi les utilisateurs actuels de cigarettes électroniques,

  • 42 % ont indiqué une utilisation antérieure de cigarettes classiques ;
  • 37 % une utilisation actuelle de cigarettes classiques,
  • 21 % ne jamais utiliser de cigarettes classiques ;
  • si les utilisateurs de e-cigarette âgés de 25 ans et plus sont plus susceptibles d’ avoir consommé auparavant ou actuellement des cigarettes classiques, les adultes plus jeunes âgés de 18 à 24 ans sont quant à eux plus susceptibles de n'avoir jamais consommé de cigarettes classiques ;
  • la proportion d’utilisateurs de cigarette électronique et de non-utilisateurs (jamais) de cigarettes classiques est la plus élevée dans le groupe d’âge de 18 à 20 ans (soit 71,5 %) et de 21 à 24 ans (53 %).

 

Ces résultats suggèrent que si l'usage de la cigarette électronique est resté courant pendant la pandémie, en particulier chez les jeunes adultes âgés de 18 à 24 ans - avec une prévalence de 18 %-

71,5 % des adultes plus jeunes soit âgés de de 18 à 20 ans utilisateurs actuels d’e-cigarettes n’ont jamais fumé de cigarettes classiques.

Ces données sont donc encourageantes et vont à l’encontre de l’idée généralement reçue que la -cigarette pourrait, en particulier chez les jeunes, être une passerelle vers le tabagisme.

 

Enfin, l’étude confirme l'importance d'une surveillance continue des modes de consommation des différents dispositifs et substances chez les jeunes adultes.

Plus sur le Blog Addictions

Autres actualités sur le même thème