Vous recherchez une actualité
Actualités

EAU, BOISSONS et POIDS : Boire ferait-il maigrir ?

Actualité publiée il y a 3 années 7 mois 4 semaines
Jean-Michel Lecerf / Chef du service nutrition de l'Institut Pasteur de Lille

Ou plutôt boire de l’eau aiderait-il à perdre du poids ? Cette question est intéressante car ses conséquences pratiques sont simples ! Le bon sens populaire et les conseils des praticiens semblent l’approuver ! Mais a-t-on des éléments objectifs pour appuyer cette recommandation appliquée par 30 à 59% des Américains qui veulent perdre du poids ?

L'étude des infirmières américaines et des professionnels de santé s'est focalisée sur près de 130.000 sujets initialement indemnes de pathologie chronique1. Le changement de poids a été évalué tous les 4 ans parallèlement aux changements alimentaires. · Alors que les consommations d'eau, de café, de thé, de boissons light étaient liées à une diminution de poids, · celles de boissons sucrées, de jus de fruits étaient associées à une augmentation du poids, celle de lait avait un effet neutre.


Ce n'est pas l'eau qui serait bénéfique mais sa consommation en remplacement d'une boisson sucrée. Les auteurs ont ainsi estimé que le remplacement d'une portion de boisson sucrée par une quantité équivalente d'eau était associé à une diminution du poids de 0,5 kg tous les 4 ans ! L'étude des infirmières a aussi montré sur un suivi de 18 ans que la substitution d'une portion de boisson sucrée ou de jus de fruits par la même quantité d'eau plate est statistiquement associée à une réduction du risque de diabète, de même que le remplacement d'une portion de boisson sucrée par du thé ou une boisson édulcorée2.

L'étude française DESIR avait également montré qu'une faible consommation d'eau (< 0,5 l/j) est associée à une augmentation du risque de diabète comparativement à une consommation de 0,5 à 1 litre d'eau3. Ainsi ce n'est pas l'eau qui serait bénéfique mais sa consommation en remplacement d'une boisson sucrée.

Une étude d'intervention (étude PREMIER)4 a montré des résultats très intéressants et très proches. Il s'agissait de réduire, dans une étude randomisée contrôlée, les calories liquides : la réduction partielle des boissons sucrées a permis d'obtenir au bout de 6 mois une diminution du poids de 0,5 kg et au bout de 18 mois de 0,65 kg. Mais il ne s'agit toujours pas d'un effet propre de l'eau. Une étude avait montré de façon un peu provocante que la consommation d'une boisson light (aux édulcorants) était plus efficace que la consommation d'eau dans un programme d'amaigrissement (étude CHOICE)5. L'idée qui prévalait jusqu'ici : le choix d'une boisson light n'était qu'un marqueur d'un comportement positif pour l'alimentation, le poids et la santé6.

Une revue de la littérature avait montré que la consommation d'eau en ajout d'un programme pour perdre ou maintenir du poids réduisait plus le poids que le programme seul, tandis que dans une population ne suivant pas de régime alimentaire pour perdre ou maintenir son poids, la consommation d'eau n'avait pas d'effet sur le poids.

Les preuves du bénéfice propre à la consommation d'eau, et non pas de sa substitution à une consommation de boissons sucrées, sont venues très récemment.

Une première étude d'intervention randomisée, contrôlée chez 18 sujets âgés en surpoids recevant une alimentation réduite en calories et 500 ml d'eau avant le repas (comparativement au même régime sans eau ajoutée), pendant 12 semaines, avait montré une diminution de la densité énergétique des repas (liée à un effet sur le rassasiement) et une perte de poids7.

Une étude plus importante et très récente auprès de 84 sujets a montré que chez les sujets recevant en « précharge » avant le repas 500 ml d'eau avant chaque repas principal, on obtenait une perte de poids plus importante de 1,3 kg par rapport au groupe contrôle (témoins). Les scores de rassasiement (ce qui conduit à l'arrêt de la prise alimentaire) et de satiété (combien de temps on est sans avoir à nouveau envie de manger) étaient plus élevés8. Les mécanismes en cause semblent donc être la réduction de la prise alimentaire associée.

Une étude suggère que l'eau gazeuse renforcerait l'effet favorable sur les réductions de l'appétit par un effet de distension gastrique9.

Mais boire 500 ml d'eau est-ce si facile ? N'est-ce pas plus facile si l'eau est bonne au goût ? Ne boit-on pas plus dans ces cas-là ? Nous nous efforcerons de le démontrer prochainement. Il est clair cependant que cela doit être accompagné d'un changement des habitudes alimentaires de façon durable. Au total10, on peut affirmer que

- les buveurs d'eau ont de meilleures habitudes que les buveurs de boissons sucrées ;

- que le remplacement des boissons sucrées et / ou leur diminution au profit de l'eau est favorable sur le poids.

Voici quelques évidences qu'il est bon de rappeler. En outre, il semble bien que boire de l'eau « en supplément » avant les repas est un conseil que l'on peut donner à quelqu'un qui veut perdre du poids, « en complément » des autres mesures diététiques nécessaires. Ce n'est pas l'eau qui fait maigrir ! Mais sa consommation facilite la perte de poids en aidant à manger un peu moins, et sans doute un peu mieux.

Source : La Lettre de la Nutrition- Lettre d'Information des Thermes de Brides-Les-Bains® N°19 – Mars 2016

Auteur : Jean-Michel Lecerf, Chef du service nutrition de l'Institut Pasteur de Lille

Références

1. Pan, A., et al., Changes in water and beverage intake and long-term weight changes: results from three prospective

cohort studies. Int J Obes (Lond), 2013. 37(10): p. 1378-85.

2. Pan, A., et al., Plain-water intake and risk of type 2 diabetes in young and middle-aged women. Am J Clin Nutr, 2012. 95(6): p. 1454-60.

3. Roussel, R., et al., Low water intake and risk for new-onset hyperglycemia. Diabetes Care, 2011. 34(12): p. 2551-4.

4. Chen, L., et al., Reduction in consumption of sugar-sweetened beverages is associated with weight loss: the PREMIER trial. Am J Clin Nutr, 2009. 89(5): p. 1299-306.

5. Tate, D.F., et al., Replacing caloric beverages with water or diet beverages for weight loss in adults: main results of the Choose Healthy Options Consciously Everyday (CHOICE) randomized clinical trial. Am J Clin Nutr, 2012. 95(3): p. 555-63.

6. Vanselow, M.S., et al., Adolescent beverage habits and changes in weight over time: findings from Project EAT. Am J Clin Nutr, 2009. 90(6): p. 1489-95.

7. Dennis, E.A., et al., Water consumption increases weight loss during a hypocaloric diet intervention in middle-aged and older adults. Obesity (Silver Spring), 2010. 18(2): p. 300-7.

8. Parretti, H.M., et al., Efficacy of water preloading before main meals as a strategy for weight loss in primary care patients with obesity: RCT. Obesity (Silver Spring), 2015. 23(9): p. 1785-91.

9. Murray, K., et al., Aerated drinks increase gastric volume and reduce appetite as assessed by MRI: a randomized, balanced, crossover trial. Am J Clin Nutr, 2015. 101(2): p. 270-8.

10. Lecerf, J.M., L'eau pour maigrir. Pratiques en Nutrition, 2010. 24: p. 39-43.

Autres actualités sur le même thème