Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

En cas de PRÉDIABÈTE, fumer triple le risque d’AVC

Actualité publiée il y a 6 mois 2 semaines 2 jours
AHA
Les personnes atteintes de prédiabète et qui continuent à fumer encourent un risque multiplié par 3 d’accident vasculaire cérébral (AVC) (Visuel Fotolia 84409119)

Les personnes atteintes de prédiabète et qui continuent à fumer encourent un risque multiplié par 3 d’accident vasculaire cérébral (AVC) y compris lorsqu'elles sont encore jeunes et en bonne santé. Ces conclusions, en forme d’avertissement, présentées lors des Sessions scientifiques 2023 de l'American Heart Association, incitent également les professionnels de santé à dépister le prédiabète chez les jeunes fumeurs et à informer les fumeurs atteints de prédiabète sur les dangers du tabagisme pour leur santé cérébrovasculaire.

 

La combinaison du tabagisme persistant et du prédiabète triple le risque d’AVC même chez les jeunes adultes ne présentant aucun autre facteur de risque cardiovasculaire, conclut cette très large étude portant sur plus d’un million de fumeurs admis à l’hôpital.

 

« Nos résultats justifient de repenser les stratégies de dépistage et de prévention précoces du prédiabète chez les jeunes fumeurs, afin de réduire leur risque d’AVC » résume l'auteur principal, le Dr Advait Vasavada, de l'Université du Nebraska.

Les fumeurs hospitalisés atteints de prédiabète présentent un risque 3,31 fois plus élevé d’hospitalisation due à un AVC

L’étude analyse les données du National Inpatient Sample, une vaste base de données pour analyser les admissions à l’hôpital en 2019 de plus d’1 million de jeunes fumeurs, âgés de 18 à 44 ans, considérés comme en bonne santé métabolique, sans facteur de risque connu de maladie cardiovasculaire tel que l’hypertension artérielle (HTA), de diabète de type 2, d’hypercholestérolémie ou d’obésité. Tous ces participants ont été enregistrés comme fumeurs de longue date et rencontrant des difficultés à réduire leur tabagisme. Parmi les patients admis à l’hôpital, 2 sur 1.000 souffraient néanmoins de prédiabète et étaient dépendants du tabagisme. L’analyse révèle :

 

  • chez les fumeurs atteints de prédiabète vs les fumeurs exempts de prédiabète, des taux plus élevés de maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) (19 % vs 12 %,),
  • d'antécédents de crise cardiaque (1,5 % contre 0,4 %),
  • de maladie rénale chronique (2,5 % vs 0,9 %) ;
  • un risque plus élevé que l'hospitalisation soit due à une crise cardiaque, un AVC ou une insuffisance cardiaque (2,9 % vs 1,4 %) ;
  • un risque plus élevé que l'hospitalisation soit due à un AVC (1,9 % vs 0,5 %) ;
  • après ajustement avec les facteurs de confusion possibles, les fumeurs hospitalisés atteints de prédiabète présentent un risque 3,31 fois plus élevé d’hospitalisation due à un AVC.

 

Un conseil aux patients : « Si vous êtes un jeune adulte en bonne santé métabolique et fumeur, il serait sage de réduire, mais mieux encore, d’arrêter totalement la cigarette »

 

Un conseil aux médecins : « Le prédiabète représente déjà à lui seul un facteur de risque majeur de maladie cardiovasculaire. Les jeunes ont généralement l’impression que les AVC n'arrivent qu'aux personnes plus âgées. Il convient donc de dépister le prédiabète chez les jeunes fumeurs et informer les fumeurs atteints de prédiabète sur les effets cérébrovasculaires sévères du tabagisme ».

Plus sur le Blog Addictions
Plus sur le Blog Diabète
Plus sur le Blog Neuro

Autres actualités sur le même thème