Vous recherchez une actualité
Actualités

EXERCICE : Et s’il fallait dépasser les directives ?

Actualité publiée il y a 5 mois 1 semaine 3 jours
American Journal of Preventive Medicine
5 heures d’exercice par semaine ? (Visuel Adobe Stock 376873487)

Pour ceux qui prévoient de rester en bonne forme physique après 40 ans, respecter les directives de pratique de l’exercice, soit, environ 150 mn d’exercice modéré par semaine, pourrait ne pas être suffisant. C’est la démonstration de cette équipe de l’Université de Californie - San Francisco (UCSF) qui encourage sérieusement les jeunes adultes, preuves à l’appui dans l’American Journal of Preventive Medicine, à intensifier leurs routines d'exercice.

 

La « sanction » pourrait être en effet un risque d’hypertension (HTA), qui pourrait ensuite favoriser la survenue d’une crise cardiaque ou d’un accident vasculaire cérébral (AVC), ainsi qu’une mauvaise santé cérébrovasculaire avec un risque accru de démence, plus tard dans la vie. Ainsi, si les directives actuelles suggèrent la pratique d’au moins 2 heures et demie d'exercice d'intensité modérée chaque semaine, cette équipe préconise l'augmentation de l'exercice jusqu'à 5 heures par semaine pour prévenir le risque d’hypertension à la quarantaine.

5 heures d’exercice par semaine, vraiment ?

L’étude a suivi environ 5.115 adultes âgés de 18 à 30 ans, participant à l’étude CARDIA (Coronary Artery Risk Development in Young Adults), à 45% des hommes, sur une durée de 30 ans. Les participants ont été interrogés sur leurs habitudes d'exercice, leurs antécédents médicaux, leur statut tabagique et leur consommation d'alcool. Les chercheurs ont surveillé la pression artérielle et le poids, les niveaux de cholestérol et de triglycérides. L'hypertension a été définie par une pression artérielle systolique >130 mmHg ou une pression diastolique > 80 mmHg. L’analyse montre que :

 

  • les taux d'hypertension reflètent la pratique et la baisse fréquente d'activité physique avec l’âge ; un résultat en ligne avec ceux de précédentes recherches : « les résultats d'essais contrôlés randomisés et d'études observationnelles montrent que l'exercice abaisse la tension artérielle » ;
  • les adolescents et les jeunes adultes sont majoritairement physiquement actifs, mais ces schémas changent avec l'âge. L’analyse montre que le maintien de l'activité physique pendant cette période « jeune adulte » à des niveaux plus élevés que ceux recommandés, est associé à un moindre risque d’hypertension artérielle, plus tard dans la vie ;
  • ainsi, les 17,9% de participants qui pratiquaient un exercice modéré pendant au moins 5 heures par semaine au début de l'âge adulte présentent un risque réduit de 18% de HTA, vs les autres participants ;
  • cette réduction du risque de HTA est encore réduite de 11% (en plus des 18%) chez les participants qui poursuivent la pratique de l’exercice à raison de 5 heures par semaine, jusqu'à l’âge de 60 ans ou plus.

 

Les auteurs rappellent à leurs confrères médecins et cliniciens que la pratique de l’exercice fait partie des facteurs de mode de vie clés pour la santé, au même titre que la pression artérielle, les profils glycémique et lipidique, l’obésité et le statut tabagique.

Tout patient devrait être interrogé sur son activité physique.

Cette étude rappelle que l'exercice est un excellent moyen d'abaisser la tension artérielle chez tous les adultes à l'approche de l'âge mûr, conclut l'auteur principal, le Dr Kirsten Bibbins- Domingo, du Département d'épidémiologie et de biostatistique de l'UCSF.

 

« Plus d'exercice, de la jeunesse à la quarantaine, et tout au long de la vie, c'est la meilleure protection contre l'hypertension ».

Autres actualités sur le même thème