Vous recherchez une actualité
Actualités

EXERCICE PHYSIQUE : Pourquoi quand on commence on ne peut plus s’arrêter

Actualité publiée il y a 1 année 3 semaines 6 jours
Journal of Affective Disorders
Deux études constatent des changements positifs plus importants chez les femmes que chez les hommes

L’arrêt brutal de l'exercice peut déclencher ou aggraver…des symptômes de dépression, conclut cette méta-analyse qui, ce faisant rappel ses bénéfices aussi pour la santé mentale. Des conclusions présentées dans le Journal of Affective Disorders qui précisent que 3 jours sans exercice suffisent à voir s’aggraver les symptômes de dépression.

 

Les chercheurs de l'Université d'Adélaïde (Australie) ont effectué une revue de la littérature portant sur les associations entre les symptômes dépressifs et la pratique ou l’arrêt de l’exercice physique. Les chercheurs ont identifié 6 petites études portant sur un total de 152 adultes (seulement) qui avaient pratiqué l’exercice pendant au moins 90 minutes par semaine et sur une antériorité de 3 mois ou plus, puis arrêté pour des périodes de 3 jours à 2 semaines. Ces études présentaient quelques limites :

  • 2 seulement étaient des essais contrôlés randomisés ;
  • toutes concernaient l'exercice aérobique, aucune l'entraînement de résistance ;
  • toutes étaient menées sur un assez petit échantillon, soit au max. 40 participants.

 

 

Le moral décroît rapidement après l’arrêt de l’exercice ! Toutes les études suggèrent en effet, que rapidement après l’arrêt de l’exercice, ces participants ont éprouvé des symptômes dépressifs.

  • Une des études qui ne montre aucun effet sur les symptômes au cours de la première semaine, en identifie pendant la deuxième semaine,
  • deux études constatent des changements plus importants chez les femmes que chez les hommes.

 

Certes l’analyse est limitée par sa petite taille mais ses conclusions confirment les effets de l'exercice bien documentés sur l'humeur. On sa       it, en effet, que l’activité physique est recommandée dans le cadre d’un mode de vie sain et chez les personnes souffrant de dépression. Ainsi, en dépit de ses limites, cette étude rejoint de nombreuses recherches qui pointent les avantages généraux de l'exercice pour le bien-être physique et mental.


Interstitiel mediset

Autres actualités sur le même thème

Pages