Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

EXERCICE SOIGNANT et COLLATIONS : Quel équilibre entre réconfort et embonpoint ?

Actualité publiée il y a 1 année 5 mois 3 jours
The BMJ
Cette étude « très sérieuse » de chercheurs de différentes universités britanniques souligne que les collations à base de boissons chaudes et de biscuits peuvent aussi de grands bénéfices, en particulier pour la santé et le moral au travail (Visuel Adobe Stock 526587127)

Cette étude « très sérieuse » de chercheurs de différentes universités britanniques souligne que les collations à base de boissons chaudes et de biscuits peuvent aussi offrir de grands bénéfices, en particulier pour la santé et le moral au travail. Si le grignotage est banni dans les modes de vie sains, ces collations ont le grand avantage de remonter le moral des personnels soignants. L’étude, publiée dans le British Medical Journal souligne ainsi, pour la première fois, qu’en quantité raisonnable, ces pauses grignotage devraient être accessibles, à raison de 3 boissons chaudes et 2 paquets individuels de biscuits, par jour et par personnel de santé !

 

L’étude tente de préciser quel est donc le bon équilibre et à partir de quand la consommation de ces collations devient « excessive ». Les auteurs soulignent également qu’imposer des limites aux collations gratuites pour le personnel soignant pourrait favoriser le ressentiment et même augmenter le grignotage de manière contre-intuitive.

 

L’étude a interrogé 1.874 professionnels de santé sur leur consommation en exercice de boissons chaudes et de biscuits sur une période de 4 semaines et à partir de quelle quantité les répondants considéraient en avoir consommé de manière excessive. L’analyse montre que :

 

  • à l’hôpital, durant leur quart, les soignants consomment en moyenne 3,32 collations,

  • dont 3,04 chaudes ;
  • le café est la boisson préférée d'un peu plus de la moitié des soignants ; en moyenne le café est consommé à raison de 3,44 tasses par journée, vs 3,29 pour le thé ;
  • la spécialité clinique semble avoir un impact sur le nombre de consommations gratuites jugées excessives : les médecins généralistes, par exemple, consomment plus de boissons chaudes gratuites que le personnel des services d'urgence ;
  • quel que soit le choix de boisson, les répondants considèrent que plus de 2,25 petits paquets de biscuits gratuits est excessif ;
  • ce nombre de grignotages perçus comme excessifs varie également selon l’ancienneté de l’exercice.

 

A l’issue de cette enquête, les établissements britanniques du NHS ont décidé de financer

3 boissons chaudes et 2 paquets individuels de biscuits, par jour et par personnel de santé.

Ces pauses sont en effet décrites par les personnels comme un soutien gratuit à la santé mentale au travail, associé à la fois à une amélioration du moral et de la productivité. « Compte-tenu des préoccupations actuelles concernant le moral, le recrutement et la rétention des personnels soignants, la fourniture de boissons chaudes et de biscuits gratuits est une intervention bénéfique et favorable à la qualité des soins ».

Plus sur le Blog Exercice Pro

Autres actualités sur le même thème