Vous recherchez une actualité
Actualités

FERTILITÉ : Ces macrophages testiculaires gardiens des spermatozoïdes

Actualité publiée il y a 2 années 5 mois 2 semaines
CNRS et Journal of Experimental Medicine
Des macrophages testiculaires se mobilisent pour défendre les spermatozoïdes

Cette découverte fondamentale, présentée dans le Journal of Experimental Medicine va permettre d’avancer dans la compréhension de certains cas d'infertilité chez les hommes et de développer de nouveaux traitements. Il s’agit de macrophages testiculaires qui se mobilisent pour défendre les spermatozoïdes apparaissant lors de la puberté. En émettant des molécules spécifiques, ces gardiens de la fertilité empêchent d'autres acteurs du système immunitaire de pénétrer dans les testicules

 

Dès le début de la vie, le système immunitaire apprend à différencier les cellules appartenant à l'organisme, rappellent les scientifiques du CNRS, auteurs de la recherche. Les macrophages, capables de s'infiltrer sur les sites infectieux pour détruire les agents pathogènes, sont aussi là pour moduler l'activité du système immunitaire et protéger le bon fonctionnement et la régénération des organes. Cette étude, menée chez la souris, par l'équipe de Michael Sieweke au Centre d'immunologie de Marseille-Luminy (CNRS/Inserm/Aix Marseille Université) précise le profil des deux types de macrophages testiculaires.

 

2 populations de macrophages (en vert sur visuel) présentant des marqueurs cellulaires différents : les chercheurs identifient :

-ces macrophages testiculaires, présents dès le début de la vie, situés dans le compartiment interstitiel des testicules, qui comprend aussi les cellules productrices de testostérone ;

-des macrophages péritubulaires situés dans le compartiment tubulaire, autour des tubes séminifères (en rouge sur visuel) qui abritent les précurseurs des spermatozoïdes.

 

Des macrophages pour la vie : grâce à une nouvelle méthode de traçage cellulaire, les chercheurs ont pu suivre les macrophages péritubulaires et constater que ce type de macrophages n'apparaissait que 2 semaines après la naissance des souriceaux, soit l'équivalent de la puberté chez l'homme. Mais une fois établis dans les testicules, les deux types de macrophages y restent pour la vie.

 

Quels sont les liens entre macrophages, spermatozoïdes, et production de testostérone ? C’est l’objet de prochaines recherches qui pourront peut-être permettre le développement de nouveaux traitements contre l’'infertilité masculine.

Autres actualités sur le même thème