Vous recherchez une actualité
Actualités

FIBROMYALGIE : Du fer en intraveineuse pour réduire les symptômes ?

Actualité publiée il y a 1 année 9 mois 4 semaines
Rheumatology and Therapy
La fibromyalgie était une caractéristique commune chez les patients présentant une anémie ferriprive et une thalassémie mineure

Le carboxymaltose ferrique (Ferinject®), une formule de fer administrée par perfusion intraveineuse et utilisé dans la prise en charge de carences en fer semble ici améliorer en toute sécurité les symptômes de la fibromyalgie. Ces résultats d’essai de phase II, présentés dans la revue Rheumatology and Therapy sont en faveur de bénéfices significatifs chez les patients fibromyalgiques et carencés en fer.

 

Le fer pourrait jouer un rôle dans le développement et/ou la sévérité de la fibromyalgie : caractérisée par une douleur chronique généralisée associée à de nombreux autres symptômes, notamment la fatigue, la dépression, l'anxiété et la raideur, la fibromyalgie a été expliquées par de nombreuses études, par des réponses anormales du système nerveux central. De précédentes recherches ont également révélé que la fibromyalgie était une caractéristique commune chez les patients présentant une anémie ferriprive et une thalassémie mineure. En outre, les patients présentant de faibles niveaux de fer ont un risque 5,6 fois plus élevé de développer la fibromyalgie. Enfin, les patients atteints de fibromyalgie ont très fréquemment des taux de fer inférieurs à ceux des personnes en bonne santé. L’ensemble de ces données qui suggèrent que le fer pourrait jouer un rôle dans le développement de la fibromyalgie, ont incité cette équipe de la Vanderbilt University (Brentwood, USA) et du fabricant d’Injectafer®, Luitpold Pharmaceuticals, de regarder plus avant l’efficacité du produit contre les symptômes de la fibromyalgie.

Avec Injectafer, le score global d'impact de la fibromyalgie est réduit

 

Injectafer®, une injection de carboxymaltose ferrique est souvent utilisée en cas d’anémies ferriprives lorsque les supplémentations orales n'ont pas fonctionné, ou que les effets secondaires du fer par voie orale n'ont pas été tolérés, et, enfin, chez les adultes atteints d'insuffisance rénale chronique non dialysés. Injectafer® a été approuvé par la Food and Drug Administration (FDA) dès 2013 pour le traitement de l'anémie ferriprive dans ces indications. Cet essai montre que 2 administrations séparées par au moins 7 jours et par injection de carboxymaltose ferrique, jusqu'à 1500 mg, peuvent améliorer les symptômes de la fibromyalgie, en toute sécurité.

L’essai aveugle, randomisé, contrôlé contre placebo, compare les effets de ces 2 administrations d'Injectafer pour évaluer son efficacité et son innocuité chez 81 patients carencés en fer et fibromyalgiques, répartis pour recevoir des perfusions de 15 mg / kg d'Injectafer ou un placebo. Tous les patients ont reçu 2 injections, une, le premier jour de l'étude et une seconde 5 jours plus tard. 42 jours après la seconde administration, les patients traités bénéficient d’une amélioration considérable :

  • du score total d’impact de la fibromyalgie (revised fibromyalgia impact questionnaire -FIQR) ;
  • des niveaux de douleur et de fatigue (brief pain inventory - BPI),
  • et globalement des niveaux en fer.
  • En revanche, l’étude ne constate aucune amélioration dans la qualité du sommeil.

 

Le traitement se révèle sûr et bien toléré : l’étude ne constate aucun événement indésirable grave lié au traitement. Les seuls effets indésirables observés dans le groupe traité sont des bouffées vasomotrices, des nausées et des vertiges.

 

Des résultats qui suggèrent que la carboxymaltose ferrique pourrait présenter un intérêt chez ces patients fibromyalgiques carencés en fer. A valider bien sûr par études supplémentaires.

Autres actualités sur le même thème