Vous recherchez une actualité
Actualités

FIBROMYALGIE: Exercice recommandé et exercices bénéfiques

Actualité publiée il y a 5 années 5 mois 3 jours
Cochrane Library

Cette méta-analyse des experts du Cochrane Musculoskeletal Group de la Cochrane Library permet de confirmer les bénéfices de la pratique de l’exercice, pour les 2 à 5% de personnes qui souffrent de fibromyalgie, avec des douleurs parfois handicapantes et une diminution de la qualité de vie. Ces conclusions permettent aussi préciser, sur la base des données scientifiques disponibles, quels types d’exercice sont les plus efficaces pour réduire les symptômes.

La fibromyalgie est un syndrome de douleur et de sensibilité généralisées chroniques. Encore peu reconnue il y a quelques années, cette condition affecte pourtant 2% à 5 % de la population, avec des symptômes douloureux et handicapants. De nombreuses recherches tentent de lui « trouver » des thérapies efficaces. Ce syndrome douloureux est associé à une fatigue chronique, des troubles du sommeil, des colopathies, des céphalées, etc … ce qui en fait une pathologie complexe et souvent invalidante. La maladie touche majoritairement les femmes, avec un sexe-ratio de 9 :1. De précédentes études ont déjà suggéré, en plus de la sensibilité à la douleur, une tolérance réduite aux stimuli sensoriels, chez les patients atteints de fibromyalgie. Enfin, une récente étude a confirmé, via IRM, une hypersensibilité, également, aux événements non-douloureux. Certains de ces symptômes peuvent empêcher les personnes de pratiquer l'exercice, pourtant les études ont montré que la majorité des patients en étaient tout à fait capables. Avec, en cas d'exercice adapté, de grands bénéfices.


Cet examen de la littérature a sélectionné pour l'analyse, 34 études portant, au total sur 2276 participants atteints de fibromyalgie et « testant » 47 types différents d'interventions. L'analyse, montre que :

· un entraînement de gymnastique d'intensité modérée (step, marche et étirements) pendant 12 semaines peut améliorer le bien-être général et la fonction physique. L'effet sur les symptômes de douleur reste cependant limité.

· un programme de musculation et de résistance (lever des poids ou utiliser des machines de résistance) suivi durant 12 semaines permet de réduire la douleur, en particulier aux points sensibles et apporte une grande amélioration du bien-être général. En revanche, la fonction physique est peu ou pas impactée. une autre méta-analyse Cochrane a confirmé de nombreux bénéfices avec les programmes de « résistance » ou musculation, avec une amélioration de la capacité à exécuter les activités de la vie quotidienne, une réduction de la douleur, de la sensibilité, de la fatigue et bien sûr une augmentation de la force musculaire.

· Pour ceux qui aiment l'eau, une autre méta-analyse de 16 études portant sur la formation et la pratique « d'exercices physiques aquatiques » portant au total sur 881 participants, conclut à des améliorations statistiquement significatives, avec les interventions d'aquagym, dans tous les critères retenus la fonction physique, la douleur, la rigidité musculaire, la force musculaire et la fonction cardiovasculaire. Cependant cette analyse ne montre pas une efficacité supérieure de « l'exercice aquatique vs terrestre ».

· Enfin, l'utilisation sous surveillance de plateformes vibrantes de type Power Plate pour l'entraînement musculaire, suggère les effets positifs des vibrations corporelles chez les patients atteints de fibromyalgie. L'étude ne dit pas si c'est l'effet de l'exercice ou des vibrations.

Faut-il donc combiner plusieurs types d'exercice ? les chercheurs ignorent encore si un entraînement flexible associant différents types d'exercice va réduire encore de manière plus importante les symptômes de la fibromyalgie. Ils précisent néanmoins que l'intensité d'une intervention par l'exercice physique pour réduire les symptômes de fibromyalgie doit être renforcée progressivement, d'un niveau de faible intensité à un niveau modéré. Le retour ou renforcement de certains symptômes doit inciter à réduire l'intensité de l'exercice.

Il existe donc des preuves solides, selon cette méta-analyse, des effets bénéfiques d'un programme d'exercice adapté à chaque patient, en fonction de ses symptômes, ses envies et son mode de vie, sur sa capacité physique et ses symptômes. L'exercice n'est donc pas à exclure, comme le pensent encore de trop nombreux patients atteints de fibromyalgie. Cependant, d'autres recherches, sur les bénéfices à long terme de l'exercice dans la pise en charge de la fibromyalgie restent nécessaires.

Autres actualités sur le même thème