Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

FIÈVRE chez L’ENFANT : 1 parent sur 3 la traite inutilement

Actualité publiée il y a 1 année 3 mois 3 semaines
Michigan Medicine
Il arrive à 1 parent sur 3 de donner inutilement des médicaments contre la fièvre à son enfant (Visuel Fotolia 49954384)

Il arrive à 1 parent sur 3 de donner inutilement des médicaments contre la fièvre à son enfant. L’équipe de L’Université du Michigan et du C.S. Mott Children's Hospital National Poll rappelle, avec ces données d’enquête qu’une fièvre peut être bénéfique, et qu’il y a plusieurs raisons de laisser une faible fièvre suivre son cours chez les enfants plus âgés.

 

Pour de nombreux enfants, la saison hivernale s'accompagne d'une exposition régulière aux virus respiratoires à l'école ou à la crèche. Certains parents peuvent ne pas réagir correctement à une hausse de température chez leur enfant car ils ignorent qu'une faible fièvre aide le corps de l’enfant à combattre l'infection.

1 parent sur 3 donne un médicament contre la fièvre pour des hausses de températures inférieures à 1 ° C,

ce qui n'est pas recommandé.

« Les parents s'inquiètent très rapidement lorsque leur enfant a de la fièvre et font tout ce qu'ils peuvent pour réduire sa température », explique l’un des auteurs principaux, le Dr Susan Woolford, pédiatre. Dans la plupart des cas en effet, il est préférable de laisser une fièvre modérée suivre son cours.

Abaisser la température d'un enfant, à l’aide d’un médicament, ne contribue généralement pas à guérir sa maladie plus rapidement. En fait, une faible fièvre aide à combattre l'infection. Enfin, donner trop de médicaments alors que ce n'est pas nécessaire, peut avoir des effets secondaires.

 

Le sondage a été mené auprès de 1.376 parents d'enfants de 12 ans et moins, interrogés entre août et septembre 2022. Parmi les principaux résultats :

 

  • 2 parents sur 3 se déclarent très confiants sur leur capacité de savoir si leur enfant a réellement besoin de médicaments en cas de fièvre ;
  • 3 parents sur 4 déclarent prendre la température de leur enfant dès qu'ils remarquent une légère fièvre, moins d'un quart attendent de voir si la fièvre persiste ou s'aggrave avant de prendre la température ;
  • un peu plus de la moitié savent que les relevés de température peuvent varier, selon la méthode de prise de température utilisée : les parents interrogés prennent le plus souvent la température de leur enfant par scanner frontal ou buccal tandis que moins d’1 sur 6 utilisent des méthodes auriculaires, axillaires ou rectales.

 

En quoi la fièvre peut-elle être une réponse bénéfique ? De nombreuses preuves de la littérature confirment que la fièvre fait partie de la réponse immunitaire qui va empêcher les virus et les bactéries de se répliquer et permet également la production de plus de globules blancs et d'anticorps.

 

En quoi les médicaments inutiles sont-ils indésirables ? Les médicaments contre la fièvre masquent les symptômes. En effet, les médicaments utilisés pour abaisser les températures ou antipyrétiques réduisent aussi la douleur, un signe clinique qui aide très souvent à diagnostiquer la source et le type d’infection en cause. En masquant la douleur, les antipyrétiques peuvent retarder la pose du diagnostic et retarder la mise en œuvre du traitement.

Par ailleurs, après avoir pris un médicament contre la fièvre, l’enfant peut sembler en bonne santé, alors qu’il est malade, et contagieux.

 

Quel thermomètre utiliser ?

  • Les thermomètres à distance placés sur le front ou à l'intérieur du conduit auditif peuvent être précis à condition de les utiliser correctement ;
  • Cependant, les lectures peuvent être inexactes si le scanner est tenu trop loin ou si le front de l'enfant est en sueur ;
  • avec les thermomètres auriculaires, qui ne sont pas recommandés pour les nouveau-nés, le cérumen peut également interférer avec la lecture ;
  • pour les nourrissons et les jeunes enfants, les températures rectales sont les plus précises. Une fois que les enfants sont capables de tenir un thermomètre dans leur bouche fermée, les températures orales apportent une mesure tout aussi précise ;
  • la prise de température sous les aisselles est la moins précise.

  • En d’autres termes, la méthode à préférer dépend de l’âge de l'enfant et le mode d’utilisation de l'appareil doit être strictement respecté.

 

Médicament ou compresse froide ? Les 2 tiers des parents vont également tenter des méthodes alternatives comme une compresse ou une serviette froide avant d'utiliser des médicaments contre la fièvre. La plupart des parents enfin enregistrent soigneusement l’heure à laquelle ils ont donné une dose de médicament à leur enfant et respectent les délais entre 2 doses.

Cependant, il arrive à un quart d’entre eux de donner plus de médicaments à leur enfant afin de prévenir tout retour de la fièvre, même si cela ne semble pas avoir un effet bénéfique pour l’Enfant.

 

Quelques principes en cas d’utilisation de médicaments contre la fièvre, chez l’Enfant :

 

  • ne pas abuser des médicaments ;
  • tenir un journal précis des relevés de température et des heures d’administration du médicament contre la fièvre ;
  • partager ces données avec le médecin traitant ou le pédiatre ;
  • éviter de combiner, sans prescription, des médicaments contre le rhume avec des médicaments contre la fièvre en raison d’un risque de surdosage et d’effets secondaires ;
  • tenter d'autres interventions pour soulager l'inconfort et favoriser un sommeil plus réparateur : garder une chambre fraîche, éviter l’excès d’activité, opter pour des vêtements légers, veiller à ce que l’enfant reste bien hydraté.

 

Enfin un principe essentiel :

 

  • si un nouveau-né ou un nourrisson de moins de 3 mois a de la fièvre, les parents doivent immédiatement consulter un professionnel de la santé ;
  • pour les enfants de 4 à 12 mois, les parents doivent consulter un médecin si la fièvre s'accompagne de signes tels qu'une réduction nette de l'activité, une augmentation de l'irritabilité ou une diminution du débit urinaire, ou encore des signes de douleur.
Plus sur le Blog Pédiatrie

Autres actualités sur le même thème