Vous recherchez une actualité
Actualités

GROSSESSE : Pratiquer l’exercice c’est préparer la forme physique de son bébé

Actualité publiée il y a 5 mois 2 semaines 23 heures
Science Advances
L'exercice pendant la grossesse réduit le risque d’obésité et optimise les résultats de santé chez le bébé

De nombreuses études ont sensibilisé à l’importance du maintien ou de la recherche d’un poids de santé chez les femmes dès le désir de conception, à la fois pour prévenir le risque de complications de la grossesse et optimiser les résultats de santé du bébé. Cette nouvelle étude de l’Université de Washington, présentée dans la revue Science Advance va plus loin : L'exercice pendant la grossesse réduit le risque d’obésité et optimise les résultats de santé chez le bébé.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

Ainsi, des femmes qui font de l'exercice pendant la grossesse, préparent aussi la forme physique de leur enfant. Le Dr Min Du, professeur à la Washington State University et son équipe ont découvert que l'exercice pendant la grossesse stimule la production de tissu adipeux brun ou graisse brune, chez le fœtus en développement. Or on sait que le rôle principal de la graisse brune dans le corps est de. brûler de l’énergie pour produire de la chaleur, c’est pourquoi on appelle la graisse brune, « la bonne graisse ». En revanche, la graisse blanche est responsable de l'obésité et plus difficile à éliminer.

La pratique de l’exercice durant la grossesse prépare la santé métabolique de l’enfant

Cette étude menée chez la souris, montre que la progéniture de souris en bonne forme physique qui s'exercent quotidiennement pendant leur gestation, présente non seulement un taux plus élevé de graisse brune par rapport au poids corporel, mais brûle également plus rapidement la mauvaise graisse. La pratique de l’exercice chez les « mères souris » permet en fait de prévenir l'obésité et d’optimiser la santé métabolique de leur progéniture. Plus précisément, cette pratique apporte à la progéniture :

  • une amélioration de la tolérance au glucose ;
  • une stimulation de la production d'apéline, une hormone induite par l'exercice qui favorise le développement de la graisse brune et améliore la santé métabolique ; d’ailleurs, l'administration d'apéline à des souris gravides permet d’imiter certains des effets bénéfiques de l'exercice sur la progéniture.

 

 

Des conclusions tout à fait remarquables car jusqu'à présent, l’impact de l'exercice pendant la grossesse sur le développement fœtal n'avait été examiné que chez les mères obèses : de précédentes recherches ont montré que l'exercice chez les femmes en surpoids pendant la grossesse protège leur progéniture contre la dysfonction métabolique et l'obésité. Cette étude élargit ces avantages à la progéniture de femmes en bonne condition physique.

 

Le conseil des auteurs aux femmes enceintes est simple : il s’agit de continuer à mener une vie active pendant la grossesse.

L’activité physique pendant la grossesse y compris chez les femmes "en forme" étant essentielle pour la santé métabolique du nouveau-né.

Autres actualités sur le même thème