Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

FIV : Pas de différence dans le développement des enfants

Actualité publiée il y a 1 année 4 mois 2 semaines
PLoS Medicine
Ces données vont rassurer les parents ayant conçu ou sur le point de concevoir par FIV (Visuel Adobe Stock 332260722).

Les enfants conçus par FIV ne présentent aucun désavantage en termes de développement ou de réussite scolaire à l'âge de l'école primaire par rapport à leurs pairs conçus naturellement, conclut cette très large analyse de l’Australian Federal Government Graduate Research Scheme and Mercy Foundation menée sur les données de plus de 400.000 enfants. Des conclusions présentées dans la revue PLoS Medicine qui pourront rassurer les parents ayant conçu ou sur le point de concevoir par FIV.

 

Aujourd’hui, la fécondation in vitro (FIV) est un mode de conception courant. On estime qu’environ 3 % des enfants sont conçus par FIV. Cependant, il reste important de comprendre et de suivre les implications à long terme pour ces enfants. C’est l’objectif de cette très large étude australienne qui regarde les effets possibles de la conception par FIV sur les résultats du développement des enfants.

 

L’étude a donc analysé les données d'observation liées aux mères et à leurs enfants à l'échelle de l'Australie, soit des mères et des nourrissons uniques conçus spontanément ou par FIV, nés à Victoria, en Australie, entre 2005 et 2014. L’analyse a pris en compte, donc, les résultats de développement et scolaires, à l'âge du primaire et comparé ces données en cas de conception par FIV vs conception spontanée : l’analyse a porté sur les données de 412.713 enfants dont 4.697 enfants conçus par FIV, 168.503 par conception naturelle pour la 1ère cohorte, et 8.976 enfants conçus par FIV et 333.335 témoins pour une seconde cohorte.

2 mesures principales ont été évaluées avec des échelles reconnues, la vulnérabilité développementale de l'enfant à l'entrée à l'école (4 à 6 ans) et le résultat scolaire entre 7 et 9 ans.

L’analyse conclut à :

 

  • l’absence d’effet causal de la conception par FIV sur le risque de vulnérabilité développementale à l'entrée à l'école vs conception naturelle ;
  • l’absence d’effet causal de la conception par FIV sur le score de réussite scolaire à l’âge de 7 à 9 ans.

 

En conclusion, jusqu’à l’âge de 9 ans au moins, les résultats développementaux et scolaires pour les enfants conçus par FIV sont équivalents à ceux des enfants conçus spontanément.

« Des résultats qui doivent rassurer les parents actuels et futurs, ainsi que leurs médecins »

Plus sur le Blog Neuro
Plus sur le Blog Pédiatrie

Autres actualités sur le même thème