Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

FXTAS : Signalé par une perte de fonction exécutive

Actualité publiée il y a 2 mois 1 semaine 6 heures
Movement Disorders
Une perte de fonction exécutive peut signaler l’apparition de ce trouble neurodégénératif rare, le syndrome tremblement-ataxie lié à une prémutation de l'X fragile (FXTAS) (Visuel Fotolia 159544725)

Une perte de fonction exécutive peut signaler l’apparition de ce trouble neurodégénératif rare, le syndrome tremblement-ataxie lié à une prémutation de l'X fragile (FXTAS). Cette recherche d’une équipe de l’Université de Californie - Davis Health, qui travaille sur cette maladie rare, publiée dans la revue Movement Disorders, désigne un nouveau marqueur du développement de ce syndrome qui pourra permettre un traitement plus précoce.

 

Le FXTAS est une maladie rare caractérisée par un tremblement, une ataxie de la marche et un déclin cognitif qui se développent à l'âge adulte, des symptômes assez similaires à ceux observés dans la maladie de Parkinson. Cette recherche de l'UC Davis montre que les hommes présentant une mutation de FMR1 et présentant une fonction exécutive réduite sont significativement plus susceptibles de développer le FXTAS.

 

L’auteur principal, le Dr David Hessl, professeur de psychiatrie à l'UC Davis MIND Institute, note qu’il existe des preuves convergentes selon lesquelles la prémutation du gène FMR1 affecte certains circuits du cerveau avant même que les problèmes de mouvement n'apparaissent lors d'un examen clinique. Il s’agit donc d’identifier les patients porteurs, les plus susceptibles de développer un FXTAS afin de pouvoir l’empêcher ou du moins ralentir son développement. Car de nombreuses personnes présentant des prémutations FMR1 ne développent pas FXTAS.

La fonction exécutive comme marqueur de développement du FXTAS

Depuis de nombreuses années, cette équipe de l’Institut MIND étudie les patients porteurs de ces mutations, pour mieux comprendre le développement du FXTAS.

 

L’étude a ainsi suivi 66 de ces patients porteurs de prémutations sur FMR1 et 31 témoins sur une durée de 9 ans. Au cours des visites d’évaluation, les participants ont passé des tests des fonctions exécutives et d’autres fonctions cognitives. La fonction exécutive fait référence à celles de ces capacités qui nous aident à contrôler notre comportement - résister aux impulsions et être patient par exemple-, à contrôler notre attention et notre mémoire de travail -se rappeler où on a pos&é un objet du quotidien, par exemple-. L’analyse montre que :

 

  • à l’inclusion, la fonction exécutive des porteurs de prémutation FMR1 était similaire à celle des témoins ;
  • au fil du temps, des troubles dans les fonctions exécutives sont apparus chez les porteurs de mutation ;
  • les porteurs qui rencontraient des problèmes de mémoire de travail, d’organisation, de suivi des tâches et d’autres caractéristiques cognitives se révèlent finalement les plus susceptibles de développer FXTAS.

 

La fonction exécutive constitue ainsi l’un des premiers et principaux marqueurs prédictifs du développement du FXTAS. « A ce stade, nous n'avons pas suffisamment de données pour savoir à quel point ce prédicteur est puissant, mais il est certainement associé à un risque plus élevé ».

 

Il s’agit d’une étape du long effort de recherche qui sera nécessaire pour développer les outils diagnostiques et cliniques adaptés aux patients qui développeront un FXTAS, précisent les chercheurs, cependant ces travaux apportent déjà une nouvelle compréhension qui va permettre une bien meilleure surveillance des patients porteurs de FMR1.

Plus sur le Blog Neuro

Autres actualités sur le même thème