Actualités

GROSSESSE et COVID-19 : Un point à jour sur les complications

Actualité publiée il y a 1 semaine 2 jours 19 heures
BMJ Global Health
Ce bilan réactualisé des risques associés à une infection COVID-19 pendant la grossesse confirme en fin de compte la nécessité, pour les femmes en âge de concevoir, de se faire vacciner (Visuel Adobe Stock 454969354)

Ce bilan réactualisé des risques associés à une infection COVID-19 pendant la grossesse confirme en fin de compte la nécessité, pour les femmes en âge de concevoir, de se faire vacciner. L’équipe de l’Université George Washington, publiée dans le British Medical Journal Global Health, conclut en effet que les femmes enceintes infectées par le virus qui cause le COVID-19, encourent un risque 7 fois plus élevé de décès ainsi que d’autres risques accrus, dont la nécessité d’être prises en charge en Unité de Soins intensifs (USI).

 

L'étude suggère également que le COVID-19 pendant la grossesse augmente également le risque pour le bébé de devoir être admis en soins intensifs. Plus largement, l’étude apporte les preuves les plus complètes à ce jour de « la menace représentée par un COVID pendant la grossesse », résume l’auteur principal, Le Dr Emily R. Smith, professeur de santé mondiale à la George Washington University Milken Institute School of Public Health.

L'importance de la vaccination COVID-19 pour les jeunes femmes en âge de concevoir

A ce jour, de nombreuses études ont traité des risques associés à un COVID-19 pendant la grossesse, pourtant i reste un nombre non négligeable de jeunes femmes non vaccinées. Dans la plupart des cas, ces jeunes femmes hésitent ou refusent de se faire vacciner parce qu'elles pensent qu’elles sont trop jeunes pour connaître des complications en cas de COVID mais aussi parce qu’elles ne sont pas certaine de l'innocuité du vaccin en cas de grossesse.

 

L’étude est une méta-analyse portant au total sur plus de 13.000 femmes enceintes dans 12 pays, dont 1.942 femmes enceintes infectées par le SRAS-CoV-2 et 11.194 femmes enceintes COVID négatives. L’analyse révèle que par rapport aux femmes enceintes non infectées, les femmes enceintes infectées par le COVID-19 présentent :

 

  • un risque 7 fois plus élevé de décès pendant la grossesse ou l'accouchement ;
  • un risque 3 fois plus élevé d'être admises en unité de soins intensifs et donc un risque accru de décès ;
  • un risque multiplié par 15 d'avoir besoin d'un traitement par ventilation mécanique ;
  • un risque multiplié par 23 de pneumonie ou détresse respiratoire ;
  • un risque multiplié par 5 de maladie thromboembolique ou de caillots sanguins pouvant provoquer des douleurs, un gonflement ou d'autres complications mortelles.

 

Les bébés des mères non vaccinées, avec COVID durant la grossesse, encourent également des risques spécifiques :

 

  • Un risque multiplié par 2 d'être également admis en unité de soins intensifs néonatals (USIN) après la naissance ;
  • un risque accru de prématurité, avec des conséquences de santé à vie, dont un retard possible de développement cognitif à la petite enfance.

 

En dépit de ces risques sanitaires, plus de 80 pays dans le monde ne recommandent toujours pas à toutes les femmes enceintes et allaitantes de se faire vacciner contre le COVID. Cette méta-analyse apporte un ensemble de données aux décideurs de santé publique pour recommander plus systématiquement la vaccination COVID aux jeunes femmes en âge de concevoir et de faire de l'accès aux vaccins COVID une priorité urgente afin de prévenir ces complications.

Plus sur le Blog Gynéco

Autres actualités sur le même thème