Actualités

GROSSESSE et MAL de DOS : Et si l’acupuncture était la solution ?

Actualité publiée il y a 2 mois 1 jour 14 heures
BMJ Open
L'acupuncture a largement fait ses preuves contre la douleur, mais qu’en est-il des douleurs lombaires et pelviennes ressenties pendant la grossesse ?  (Visuel Adobe stock 394443748)

Elle a largement fait ses preuves contre la douleur, mais qu’en est-il des douleurs lombaires et pelviennes ressenties pendant la grossesse ? Cette équipe de l’University of Chinese Medicine, Guangzhou, réaffirme, dans le BMJ Open, l’efficacité de cette médecine alternative, l'acupuncture, pour soulager ces douleurs durant la grossesse et cela sans aucun effet secondaire majeur observable pour les nouveau-nés des femmes enceintes, ayant opté pour la thérapie

 

Ainsi, l’acupuncture est confirmée par cette méta-analyse, comme une thérapie efficace et non-médicamenteuse, ce qui est précieux durant la grossesse, pour redonner aux femmes enceintes souffrant de mal de dos une bonne qualité de vie. Si globalement l’analyse conclut à l’absence d’effets secondaires sévères de la thérapie, les auteurs notent que seules quelques-unes des études incluses dans l’analyse ont évalué certains risques possibles, comme la naissance prématurée.

L'acupuncture, une thérapie non médicamenteuse reconnue contre différents types de douleur

A la fois non médicamenteuse et documentée comme sûre, l’acupuncture connaît une utilisation et un succès grandissants. On ignore encore les processus sous-jacents précis par lesquels la thérapie soulage la douleur mais l’hypothèse généralement retenue est la libération de composés chimiques bénéfiques, les endorphines ainsi que l'augmentation du flux sanguin vers la peau et les muscles. Cependant les douleurs lombaires et/ou pelviennes ressenties par jusqu'à 90 % des femmes pendant la grossesse sont généralement sévères et obèrent la qualité de vie, il n’était donc pas certain que l’acupuncture puisse les soulager.

 

La méta-analyse de 10 essais randomisés démontre ici l’efficacité de l’acupuncture à soulager la douleur rapportée par les 1040 participantes, enceintes, seule ou en combinaison avec d'autres thérapies ainsi que l'impact possible et bénéfique sur leurs nouveau-nés. Ces différents essais ayant été menés dans différents pays (Suède, Royaume-Uni, États-Unis, Espagne, Brésil) et publiés dans les revues scientifiques entre 2000 et 2020. L'acupuncture avait été dispensée soit par des acupuncteurs, des physiothérapeutes ou des sages-femmes. Toutes les études sélectionnées précisaient les points d'acupuncture et le temps de pose de l'aiguille. Parmi les principales conclusions :

 

  • l'acupuncture se confirme comme efficace pour soulager de manière significative la douleur pendant la grossesse ;
  • 4 confirment son potentiel pour restaurer la fonction physique ;
  • 5 pour restaurer la qualité de vie ;
  • 4 études suggèrent une supériorité de l'acupuncture, vs d'autres interventions ou aucune intervention ;
  • l'acupuncture est sûre et, pour les 4 études qui ont précisément validé sa sécurité, aucune différence significative dans les scores de santé (Apgar) des nouveau-nés n’a été relevée avec ou sans acupuncture chez la mère ;
  • 7 études documentent quelques effets secondaires tels que la douleur et les saignements au site de l'aiguille, et la somnolence. Néanmoins, la plupart des participantes évaluent favorablement la thérapie et se déclarent disposées à la répéter, si nécessaire.

 

Les chercheurs restent néanmoins prudents, compte-tenu du nombre limité d’études retenues et de leur qualité méthodologique variable. Dans 2 études, le taux d'abandon a dépassé les 20%.

 

Néanmoins, l'acupuncture mérite une plus grande attention pour son potentiel à soulager la douleur à un moment où il est préférable d'éviter les médicaments en raison de leurs effets secondaires possibles pour la mère et le bébé.

Plus sur le Blog Gynéco

Autres actualités sur le même thème