Vous recherchez une actualité
Actualités

GROSSESSE: Vitamine D avant, moins de TDAH chez l'enfant

Actualité publiée il y a 2 années 11 mois 1 semaine
Australian and New Zealand Journal of Psychiatry

Moins de diagnostics de TDAH chez les enfants -à l’âge de 2,5 ans- lorsque leurs mères ont pris de la vitamine D pendant leur grossesse, c'est la conclusion de cette étude de l’Université du Danemark du Sud qui ajoute ainsi à la preuve des bénéfices de la vitamine D pour le développement, en particulier neurologique, du bébé. Des données présentées dans l’Australian and New Zealand Journal of Psychiatry qui confirment un lien clair et fort, mais sans pour autant expliquer le processus sous-jacent.

Ainsi, "pour chaque augmentation de 10 nmol de concentration en vitamine D dans le sang de cordon, le risque de faire partie des enfants les 10% les plus à risque de de TDAH est réduit de 11% ", explique le Pr Niels Bilenberg, auteur principal de l'étude. "Et la tendance est claire ", ajoute l'auteur, « les mères qui ont pris de la vitamine D et qui avaient un niveau de vitamine D (25OHD) dans le sang du cordon ombilical > 25 nmol / L, ont mis au monde des enfants avec des scores de TDAH très inférieurs, à l'âge de 2 ans et demi ».


L'étude a suivi 1.233 enfants. La vitamine D a été mesurée dans le sang ombilical et les mères ont renseigné le comportement de leur enfant à l'âge de 2 ans et demi, en répondant à la « Child Behavior Checklist » -un questionnaire qui permet d'identifier les premiers symptômes du TDAH. L'étude confirme également les autres facteurs de TDAH chez l'enfant, dont l'âge de la mère, le tabagisme, l'alcool, l'obésité, l'éducation, le nombre d'enfants, la maladie psychiatrique chez les parents, le sexe de l'enfant…Mais même après prise en compte de ces facteurs de confusion possibles, le lien avec la vitamine D reste clair.

Un autre bénéfice de la vitamine D pour le développement neurologique du bébé : l'étude n'explique pas le processus par lequel la vitamine D peut protéger contre le TDAH, mais d'autres études ont montré que la vitamine D joue un rôle important dans le développement précoce du cerveau. « A ce stade, nous ne pouvons pas dire avec certitude que la vitamine D protège contre les premiers symptômes du TDAH. Notre étude confirme seulement un lien significatif que nous ne savons pas expliquer ».

Autres actualités sur le même thème